Ni Dieu ni maître – L. Locatelli Kournwsky & M. Le Roy

ni dieu ni maitreCélèbre devise anarchiste et journal du même nom paru au 19ème siècle, Ni Dieu ni maître était aussi une chanson de Léo Ferré mais également un album du groupe Trust dans les années 80. Dorénavant ce sera aussi une bande dessinée retraçant la vie de Louis-Auguste Blanqui, la grande figure du socialisme radical du XIXe siècle.

Dans ce consistant volume, les deux auteurs, Loîc Locatelli-Kournwky (dessin) et Maximilien Le Roy (scénario) reviennent sur la vie mouvementée et tourmentée de cet homme surnommé »l’Enfermé » pour avoir passé presque la moitié de sa vie derrière les barreaux.

Républicain, socialiste radical mais aussi journaliste, Auguste Blanqui raconte sa vie, ses combats à  un journaliste venu lui rendre visite en prison. l’occasion pour le lecteur de revivre les grands moments de son existence à  travers quelques faits historiques (la Commune, l’arrivée de Clémenceau au pouvoir).

Homme de combat, révolutionnaire qui a lutté contre la monarchie et l’Empire, Blanqui a fait de nombreux allers et retours dans les geôles françaises. Malgré cela, l’homme n’a jamais cessé de se révolter contre l’ordre établi et de servir les causes qu’il croyait justes.

Le dessin vif, sec et sobre de Loîc Locatelli-Kournwky sert parfaitement le récit dense et plutôt didactique de Maximilien Le Roy, tous deux s’attachant à  dresser un portrait le plus juste possible de d’un derniers grands révolutionnaires français.

Benoit RICHARD

Ni Dieu ni maître
Scénario : Maximilien Le Roy
Dessin : Loîc Locatelli-Kournwky
Editeur : Casterman
198 pages couleurs – 23€¬
Parution : 5 mars 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *