Jim Putnam & Mickael Mottet

JimPutnam-MickaelMottetCela aurait pu s’appeler »l’entente cordiale » ou » la ballade de Jim et de Mickael ». Angil et le leader de Radar Bros oeuvrent ensemble dans un disque plus classique qu’à  leurs habitudes mais toujours aussi riche musicalement.

La rencontre entre les deux hommes ne date pas d’hier et a commencé lors d’une tournée commune datant de 2008. Deux ans plus tard, le leader de Radar Bros intervient sur un titre de The And, le troisième album d’Angil and the Hiddentracks. Avec ce disque co-signé par les deux artistes (Mottet abandonnant son pseudonyme pour récupérer son patronyme), c’est bien une amitié et une collaboration musicale qui sont entérinées. Pour l’occasion, Mottet a écrit cinq titres, chantés par Putnam. Et réciproquement. Chaque artiste a aussi emmené ses collaborateurs habituels : on ne sera donc pas étonné de retrouver le batteur de Radar Bros d’un côté, les cuivres des Hiddentracks et Dotsy Dot aux choeurs, de l’autre.

Oubliez les recherches formelles d’Angil and the Hiddentracks, les tentations oulipiennes, les excursions hip hop ou jazz. Il en reste à  peine quelques traces, notamment sur un plus hardi That Other song qui assène énergie urbaine, rythmique obsédante et chant slamisé. Le titre pourrait être un rescapé d’Oulipo Saliva (le deuxième album d’Angil). Mais dans une large mesure, Jim Putnam et Mickael Mottet réalisent un disque qui s’inscrit dans une écriture pop/folk nettement plus classique. Pour un peu, on penserait que les deux musiciens d’aujourd’hui ont convoqué les esprits passées de Neil Young, Paul Mc Cartney ou David Gilmour (après tout, ils sont encore vivants et ils sont fondateurs). Cela n’est pas pour déplaire, ce n’est même pas un aveu de consensus tiède mais la preuve que le talent d’Angil, associé à  celui de Putnam, permet de s’exprimer dans la perpétuation de modèles pop, de standards presque, loin de toute tentative de dé-construction. Et au final, cela donne de bons morceaux qui allient richesse musicale (Concert of everything, dont on appréciera chaque couche) et mélodie naturelle qui met du baume au coeur (Slow Pony last stand).

3_5.gif

Denis Zorgniotti

Label / Distributeur : We are Unique records / La Baleine
date de sortie : 19 mai 2014

Sur We are Unique records

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *