Le Captivé – Christophe Dabitch & Christian Durieux

captiveA la fin du XIXème siècle, à  Bordeaux,  Albert Dadas, un homme d’une vingtaine d’années souffre d’un mal étrange et plutôt rare : la »folie du fugueur ». Concrètement, il ne peut s’empêcher de marcher encore et toujours. Un mal qui le conduit à  faire d’incroyables voyages, le conduisant à  chaque fois ou presque  à  des milliers de kilomètres de chez lui.
Suivi par le Docteur Tissié, un jeune interne en psychiatrie, Albert Dadas va devenir son sujet de thèse et va ainsi permettre à  la psychanalyse et à  l’hypnose de faire des progrès importants notamment en se confrontant aux travaux du professeur Charcot qui à  l’époque font référence.

En prenant comme thème central de son récit ce sujet plutôt original, Christophe Dabitch nous propose une histoire entre réalisme et poésie, évoquant la maladie de manière presque métaphorique et présentant Albert Dadas comme un globe-trotter, un homme libre que personne ne peut arrêter dans sa soif de voyages plutôt que comme un malade. Et si le récit a de quoi déstabiliser au départ, il finit par trouver son rythme et son sens au fil des pages en nous plongeant au coeur des entretiens et des séances qui se déroulent entre le patient et son médecin, avec en toile de fond cette période charnière de la fin XIXème qui connut certaines avancées notables en matière de psychiatrie.
Au dessin, Christian Durieux signe un noir et blanc tout à  fait convaincant dont les nuances de gris renforcent sensiblement l’aspect éthéré qui se dégage du récit.

En somme, une jolie réussite que cette BD pour un sujet pas forcément très facile à  traiter à  la base.

Benoit RICHARD

Le Captivé
Scénario : Christophe Dabitch
Dessin : Christian Durieux
Editeur : Futuropolis
120 pages – 19€¬
Parution : mai 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *