[Monnot-mania] Gontard! – Rivoluzionari E.P.

a1107291657_10Ici Radio Gontard!, la station pirate, la petite flamme qui vacille dans ta nuit sans fin »pas sûr que le jour revienne de sitôt alors le souffle furieux est ici pour la faire fuir cette pute »au cas où »Gontard! est là  pour te sauver, pour te dire à  quel point tu t.’es paumé.

Un opus tous les six mois, pas le temps de laisser le peuple respirer. Alors moi, je me fais antenne-relais, parce que tu me connais, je suis l’ultra-subjectivité à  l’état brut, je ne vais pas m’engoncer dans des jugements froids et techniques que je suis incapable d’émettre et transmettre.

Il y a quelques mois, je t.’avais parlé de  » Comment Ramener Un Noyé A La Rive,  » (ici), aujourd’hui me prends l’envie de te faire part de l’existence du  » Rivoluzionari E.P, « . Et je suis déjà  à  la bourre parce qu’il y a quelques jours, en avance sur le calendrier qui l’annonçait début septembre, c’est  » Blitz E.P.,  » qui débarquait, suivi en 2015 d’un album, :  » Repeupler, « . Gontard! est hyper-productif, mais pas compulsif ou même imbus de sa petite personne au point de se dire que tout ce qui jaillit de sa tête et de ses petits doigts doit être mis à  la disposition de l’auditeur aveugle ou du voyeur sourd. Non, pour l’instant, tout ce qu’il sort est bon, très bon, paradoxalement colérique et raffiné. Jusque-là , ses longs textes et ses  » presque-haîkus,  » hallucinés, Gontard! les crachait sur du sample en tout genre hautement sophistiqué et éclairé à  base de bandes son de péplum, de dépiautage de talk-shows ou de répliques-ciné mythiques. Aujourd’hui, il rapplique  » en meute,  » comme il dit, sort de sa cave, se dépatouille de tous les câbles qui l’entravent et file au  » garage,  » – le terme n’est pas choisi au hasard, ! – rejoindre trois-quatre copains pour une furie guitare-basse-batterie-et-même-saxo.

Alors le principe du  » talk-over,  » reste sensiblement similaire à  ce que Gontard! nous a déjà  offert mais la puissance instrumentale, la grosse reverb et le duo rythmique poussent les sentiments là  où pour l’instant ils n’avaient pas encore été. Prends Rivoluzionari version Mostla sur  » Sauvagerie Tropicale,  » sa bande-son gontardienne classique et prends »Rivoluzionari » version  » Rivoluzionari E.P.,  » tout en tonnerre et tome basse –  » La révolution est salope, elle en a consumé des hommes,  » – LA PUISSANCE, !

Rivoluzionari – Dans La Musique – Johnny Guitare – Mon Père Etait Chanteur – Fin De Concession »Cinq perles détraquées mais vraies, !

Ici Radio Gontard !, la station pirate, la petite flamme qui vacille dans ta nuit sans fin »contagieuse qui sait »

Stéphane Monnot

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *