Utopia

utopia__gabinete_doctor_morholt_00_tierra_freak_tierrafreak-com-ar

Et bim ! Encore une série européenne (anglaise, cette fois-ci), qui rend davantage ridicule notre production hexagonale … Car les Etats-Unis étant le modèle classique de la série Tv actuelle – la majorité de la production mondiale exportée, grosso modo – les séries made in Europe proposent néanmoins des exemples géniaux de réussite qui évitent la jalousie de l’Outre-Atlantique. Après la magnifique première saison de , le Royaume-Uni offre une nouvelle production singulière et très originale depuis l’an passé : Utopia, soit la théorie du complot conspirationniste qui aurait été mis en images par un Tarantino plus trash que d’habitude et des peintres abstraits du début XXéme.

Les trajectoires, tantôt opposés, tantôt corrélés, d’un groupe de jeunes détenteurs d’un manuscrit codé et secret (qui concernerait peu ou prou une fin du monde programmée et détaillée) et pourchassés par un groupuscule ultra-violent, sont la trame narrative de cet OTNI (Objet Télévisuel Non Identifié). Mais c’est très mince et réducteur de s’arrêter à  ce pitch peu sexy, quand on découvre les scènes souvent hallucinantes, saturées de couleurs et de plans novateurs, qui émaillent la première saison d’Utopia. Cela part dans tous les sens, cela essaie de donner un semblant de logique – quand tout est fait pour que le téléspectateur soit hagard devant ce qui se déroule devant lui et sans souvent d’explications rationnelles, cela reste aussi de la jubilation visuelle qui vous marque pas mal et vous happe dès le début. Au risque d’en révulser certains.

En effet, la violence est le maître mot d’Utopia. Violences des images, violence psychologique sourde, les différentes strates de ce qu’on peut supporter ou ce qui nous touche sont présentes et nous malmènent. Au point que des censures aient été établies dans certains pays qui voulaient le diffuser, certaines scènes soigneusement éliminées dans certains pays qui le programmaient, et de nombreuses réactions et protestations de téléspectateurs suite à  la diffusion des épisodes sur la chaîne d’origine Channel 4. Donc, chers amis, je le rajoute : faut s’accrocher, notamment sur la première scène de l’épisode 3 (saison 1), scène qui a failli me faire stopper direct Utopia, alors que l’ensemble est un vrai régal sans pareil, même si parfois abscons.

Le début de la seconde saison annonce aussi la couleur : haute, flashy, acide et trash encore et toujours, mais avec des débuts de réponses aux mystères qui n’étaient pas encore élucidés. Quel complot ? Pourquoi eux ? D’où tout cela vient-il ? Normalement, on saura tout très vite. Normalement…

4

Jean-François Lahorgue

Bande-Annoce teaser »Utopia » saison 1 / Channel 4
Utopia – 2 saisons (2 x 6 épisodes de 52 mn)
Série (UK) de Fiona O’Shaughnessy et Alexandra Roach
Première diffusion : 2013 (Channel 4)
Diffusion France : Canal+ Series

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *