[Monnot-mania] Xavier Plumas – Le cabinet vaudou des curiosités d’Adèle

Xavier PlumasDémasqué Xavier »au bout du troisième et beau morceau, : »Incendie ».  » Derrière mon loup je fais ce qu’il me plait, me plait, devinez, devinez, devinez quuiiii je suis, « « Chanteur des délicieux Tue-Loup tu es, ! J.’ai reconnu ta voix d’abord, puis ta guitare et enfin ton style, ta patte, ton empreinte pour rester une fois de plus dans l’animalier.

Trêve de plaisanterie et inutile de ressasser le passé, : Tue-loup c’est drôlement bien, grand, méchant, mortel si j’ose dire mais aujourd’hui laissons place à  Xavier Plumas dont, si j’ai bien suivi les aventures, c’est le deuxième album solo. Je ne sais même pas si Tue-Loup existe encore, je te rappelle que je suis le chroniqueur musical le moins informé du monde. Je suis le gars qui, il y a encore quelques mois, ne connaissait pas l’existence de Micah P. Hinson. Je laisse l’érudition à  mes collègues. Ce que j’aime c’est écouter de la musique et, si cela déclenche en moi un quelconque frémissement, écrire une ou deux pages. C.’est mon Credo »Amen, !

Le seul reproche que je puisse faire à  ce disque, c’est son titre un peu long et compliqué, l’inverse des onze morceaux-poèmes qu’il renferme dans ses tiroirs »Le Cabinet Vaudou Des Curiosités d’Adèle » (un hommage à  Adèle Blanc-Sec dans sa baignoire, les seins sertis de mousse fine »qui sait, ?). En y réfléchissant bien cela pourrait bien coller avec le foisonnement des jolis textes de Plumas. Mais je n’en sais rien. C.’est un titre compliqué, c’est tout, et le titre est souvent le véhicule qui téléporte le disque (sous quelque format que ce soit) de l’étale du marchand au petit panier du mélomane. Je suis pragmatique et ne pense qu’au fric, !

Je parle de onze morceaux-poèmes, ne prends pas peur, c’est ma façon de dire que Xavier Plumas a une écriture délicate, fine, amoureuse, sexu-sensuelle, sérieuse, juste ce qu’il faut psycho et que c’est vraiment plaisant à  entendre. Voici un disque de chanson française, de variété, au sens noble du terme. Pas d’histoire de voisin-voisine d’en face de 1976 qui habite chez toi avec un tube de dentifrice à  moitié vide (PAN, !!! trois d’un coup), les aspirations sont plus hautes, »Baschung » – paroles et musique – n’est pas loin, ! Le mot variété colle aussi avec la diversité musicale de ce »Cabinet Vaudou Des Curiosités D.’Adèle » (CtrlC/CtrlV). Les titres ne se ressemblent pas, habile fourre-tout, tantôt ballade midlakienne pour »l’Aube » tantôt pop-rock pour Incendie et Activité, tantôt jazzy pour »Crazy Painter » (seul égaré anglophone parfumé au Tom Waits) et même exotique et tropical pour »De Rien N.’Etait » où c’est presque Gauguin qui chante. La belle voix de Plumas, douce, un peu roque, et sa guitare, douce et roque également (très belle et intelligente union) tiennent la trame d’une main de fer. En apparence l’instrumentation est dépouillée mais si tu tends l’oreille les petits instruments, bricolages, et bruits jaillissent de partout.

Je suis sous le charme. En plus je suis jaloux purée, ! C.’est moi qui aurais dû écrire la magnifique Activité, chanson parfaite (couplet-feinte de refrain-couplet-refrain-couplet-refrain-pont-reprise du premier couplet-refrain bidouillé et bing 3.56 mn, !) Bob Dylan était dégouté de ne pas avoir composé Heart of Gold – cela dit en passant pas forcément la mieux de  » Harvest,  » – et bha moi c’est Activité, ! Bon »nous ne sommes pas Dylan et Young – surtout moi – mais quand même, !

Stéphane Monnot

Xavier Plumas – Le cabinet vaudou des curiosités d’Adèle
Label : La Lézarde
Sortie,  : 25 août 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *