Le Teckel – Hervé Bourhis

Le Teckel - Herve BourhisNouvelle parution et encore une réussite pour la collection Professeur Cyclope avec le dernier livre d’Hervé Bourhis qui met en scène Guy Farkas, un visiteur médical aussi blasé que ringard ayant pour mission,  de fourguer la dernière version d’un médicament anti-douleur auprès de médecins de Province. Pas facile, d’autant plus que la version précédente, commercialisée sous un nom différent était soupçonnée d’avoir causé des centaines de morts. Pour le seconder, et afin d’associer l’expérience à  la fraicheur, son patron a eu la bonne idée de lui adjoindre Jérémy, un jeune collègue dont,  les méthodes modernes ne plaisent pas vraiment au vieux Farkas qui aimerait bien se débarrasser de ce jeun loup plutôt encombrant.

Si le livre démarre plutôt comme une satire sur le milieu des laboratoires pharmaceutiques avec un clin d’oeil évident au tristement célèbre »Médiator » des Laboratoires Servier, la suite du récit montre qu’il s’agit finalement là  plus d’une comédie de moeurs en forme de road-movie, un jeu de piste avec deux personnages très opposés : d’un côté un vieux beauf macho, réac et moustachu qui roule en CX break, digne du meilleur Jean-Pierre Marielle des années 70 période »Comme la Lune » et de l’autre, un jeune gay bien dans son époque, sac en bandoulière, le Smartphone et la tablette toujours scotchés à  la main. Si au départ, les deux personnages s’observent et se méfient l’un de l’autre, ils finissent avec le temps par s’apprécier. Mais malgré tout, chacun reste sur ses gardes.

Récit aussi drôle que rythmé, ponctué de situations souvent très cocasses, »Le Teckel » (surnom donné à  Farkas par ses collègues concurrents à  l’époque où il était un vrai cador dans le métier) offre un moment de lecture très agréable, une histoire qui se lira d’une traite au rythme des nombreuses péripéties vécues par un duo qui fonctionne à  merveille »Les bizarreries et le comportement souvent grossier du Teckel constituant sans doute les moments les plus drôles de l’histoire.

Avec son trait de dessin vif et,  ses couleurs aux tons bleutés, Hervé Bourhis réussit là  une bande dessinée dont le ton singulier et l’originalité du récit est à  saluer comme il se doit.

Benoit RICHARD

Le Teckel
Scénario et dessin : Hervé Bourhis
Editeur : Professeur Cyclope / arte / Casterman
88 pages couleurs – 16€¬
Parution : août 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *