Les Chroniques suédoises – Nils Glöt

editions_delcourt_-_bande_dessin_e_-_les_chroniques_su_doises_nils_gl_t_De la Suède, on connaissait surtout Bergman, Abba, le mobilier design pas cher à  monter soi-même et la série policière Millenium. Et puis aussi ce fameux  » modèle suédois  » désormais décortiqué avec humour en 22 chroniques sur les thèmes les plus hétéroclites où il est question d’abeilles d’appartement, de croque-messieurs-dames et de filets à  papillons géants pour attraper les aurores boréales. La Suède vue par Nils Glöt ressemble à  une planète étrange où le sens de l’éthique est poussé à  l’extrême, et dont on ne sait si tout cela est possible ou on aimerait que ça le soit.

Mélange d’excentricité et d’autodérision empreints d’une certaine candeur, exempt de toute méchanceté, c’est peut-être ainsi que l’on pourrait définir le mieux l’humour suédois, en tout cas celui de Nils Glöt. Car en effet, il semblerait qu’il existe au moins un pays en Europe où, loin du cynisme à  la française, on a l’audace de croire que la nature humaine est bonne, du moins qu’elle peut être améliorée pour insuffler un tant soit peu d’harmonie dans les rapports sociaux. Ces sympathiques chroniques tirées du blog de l’auteur le laissent à  penser. Celui-ci évoque des aspects de son pays natal en caricaturant (gentiment, cela va de soi) ce souci permanent de l’équité et de l’écologie touchant tous les domaines. Mais Glöt a surtout trouvé le parfait gimmick : jouer avec les clichés que chacun peut avoir sur l’esprit suédois, et s’amuser d’autant avec la naîveté du lecteur, Français notamment, convaincu lui-même de la bonasserie des Suédois. l’important n’est pas que cela soit vrai (les radios pour plantes ou la banque des souvenirs existent-elles vraiment ?) mais que l’on puisse se demander si c’est vrai.

Le dessin est assez sommaire mais passe au second plan devant la fraicheur du propos, et l’on se surprend plus d’une fois le sourire aux lèvres sans se sentir obligé de s’esclaffer à  chaque page. D.’une tonalité très poétique, l’univers de Nils Glöt ravira les amateurs de Sempé. La fantaisie propre à  l’ouvrage déborde même sur la biographie de l’auteur, qui affirme sans rire avoir battu le record du monde de la traversée de la Suède à  dos de renne, ou encore être à  l’origine du premier grand dictionnaire malais/suédois. On avait perdu l’habitude de se méfier des Vikings, convertis depuis quelques temps aux casques à  cornes en mousse. Avec de tels énergumènes, m’est avis qu’il va falloir recommencer à  surveiller nos côtes de près »

Laurent Proudhon

Les Chroniques suédoises
Textes et dessins : Nils Glöt
Editeur : Delcourt
160 pages – 14,95 €¬
Parution : 3 septembre 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *