5+5 = Philippe Barbot

philippe-barbot

Journaliste musical à  Télérama puis à  Rolling Stone, Philippe Barbot vient de faire paraître aux Éditions Philippe Rey, Backstage, un livre de souvenirs consacré à  des artistes du rock et de la chanson qu’il a rencontrés, interviewé au cours de ses 40 années de carrière.
Petit état de lieux de ses goûts musicaux du moment et de toujours…

février 2015

5 disques du moment :

Dominique A : Eleor

Dominique A : Eleor
Le nouvel album du drôle d’oiseau provinois bourlingueur, dont les silences sont aussi de la musique.

Fyfe Dangerfield : Fly Yellow Moon
Le chanteur des Guillemots dans un premier disque solo à  la pop harmonieuse et miraculeuse.

Beck : Morning Phase
Nouvel avatar du talentueux et multiforme »loser » entre ballades symphoniques et rêveries lyriques.

Jacques Higelin : Beau Repaire
Le grand Jacques au sommet (sonnet) de son art, baladin équilibriste et dandy de grands chemins..

The Struts : Everybody Wants
Des gamins britanniques qui rafraîchissent le glam rock, entre Slade et T. Rex. Jouissif.

5 disques pour toujours :

The Beatles "Revolver" high res cover

Robert Wyatt : Rock Bottom
Le summum du rock british de Canterbury, entre free jazz et chant céleste, par un ange paraplégique.

The Beatles : Revolver
Le tournant de la carrière des Fab Four : le bonheur est un flingue brûlant »

The Rolling Stones : Aftermath
Les Stones comme on les a aimés : vicieux, moites, sales et méchants.

Stevie Wonder : Songs in the Key of Life
Le grand livre de la jungle soul, par un non voyant visionnaire.

REM : Automatic for the People
Le meilleur album des évadés d’Athens, folk rock à  la Byrds et pop songs immortelles.

Envie de partager :
Publié Dans