5+5 = Ricky Hollywood

Ricky Hollywood

Avec Mes meilleurs succès d’estime 2002-2010, son disque compilation sorti il y a quelques semaines, conjointement sur Gonzaî records et Clapping Music,, Ricky Hollywood a littéralement enchanté la french pop 3.0.1 de ce début d’année 2015. , Il nous parle de ses disques favoris.

mars 2015

5 disques du moment :

gratuit

Laure Briard – Révélation
Son album est à  paraître ce mois-ci chez le super label 2000 Record (Henning Specht, Julien Gasc, R Stevie Moore…), c’est quasi un disque de yéyé mélancolique qui s’entête sur une thématique d’amour déçu. Il y a vraiment des morceaux sublimes (Je m’en vais = larmes). La production est super réussie, très organique et chaleureuse.

O Ohm – part2
il vient de sortir le 2eme volet de sa bilogie Ohm, c’est comme du Gotainer sur le plan de l’inventivité musicale mais sans le côté drolatique ; Olivier construit en loucedé son temple tel un Facteur Cheval de la pop.

Gratuit – Là 
Je suis précisément en train de l’écouter pour la première fois. Il a l’air beaucoup plus dépouillés et analogique (toutes proportions gardées) que les précédents, ça marche vraiment bien. Gratuit c’est mon pote, il est possédé par l’esprit de la forêt, je l’aime. Et le label qui est derrière, Egotwister, je l’aime aussi.

Eric Chenaux – Skullsplitter
Il s’agit d’un crossover entre de la musique ambiante et quasi-expérimentale et une sorte de soul blanche, c’est complètement envoutant, il faut voir ses derniers clips chelou en splitscreen….

Véronique Vincent et Aksak Maboul – Ex-Futur Album
Un disque de synth-pop qui a mis 30 ans à  éclore et c’est vraiment comme une jungle en plastique, y’en a partout et au milieu luit le diamant, Afflux de Flux. (Ils jouent le 15 mars au Divan du monde mais je peux pas y aller.)

5 disques pour toujours :

 Burt Bacharach  The Look of Love

Dick Annegarn – Sacré Géranium
je l’ai beaucoup écouté étant enfant, adolescent et adulte.

Burt Bacharach,  The Look of Love
The Burt Bacharach Collection : méga best of de Burt, y’a vraiment de quoi s’en mettre sous la dent, des pures mélodies, des pures arrangements et des pures interprètes (sachant que je ne sais pas si ça se dit encore »pur quelque chose » )

Mike Oldfield – Crises
je ré-écoute pas mal ce disque en ce moment, j’adore la voix de Jon Anderson le chanteur de Yes qui intervient sur High Places, un morceau que j’élève au rang de »génial ».

Ennio Morriconne Mondo Morriconne I&II
Y’a rien à  dire, vous-même vous savez. J’aurai pu citer à  égalité les 2 volumes des Mondes Electroniques de F. De Roubaix.

Kate Bush – Hounds of Love
Kate Bush est la grande prêtresse du son moderne, de toute évidence le R&B d’aujourd’hui lui doit énormément; quand j’écoute un de ses disques au casque, je suis pris de vertiges tellement c’est dingue à  tout point d’ouîe.

Envie de partager :
Publié Dans