Chilly Gonzales – Chambers

Chilly Gonzales – Chambers

Après avoir travaillé avec Daft Punk et Boys Noize, Chilly Gonzales s’adjoint les services du Kaiser Quartett de Hambourg et signe un album pour piano et cordes absolument splendide.

Mettre la musique classique à la portée de tous, vulgariser un genre que certains imaginent inaccessible et bien trop éloigné de leurs préoccuperions indie pop pour y trouver un intérêt, c’est le but que s’est fixé Chilly Gonzales depuis déjà de nombreuses années. Entre ses albums studios très variés (solo piano ou en mode electro avec Octave Minds), ses performances scéniques parfois extravagantes et ses qualités de pianiste surdoué, il est parfois difficile d’y voir clair dans la trajectoire de Gonzales. Pourtant, à chaque nouvelle sortie, c’est le même constat qui s’impose : quelque soit le style et la manière les albums de Gonzales sont de vraies réussites.

Chilly Gonzales – ChambersArtiste  très doué, on l’a dit, mais aussi et surtout  véritable amoureux des musiques de chambre, Chilly Gonzales rend une nouvelle foi hommage aux compositeurs des siècles précédents avec un disque pour piano et cordes joué en compagnie du Kaiser Quartet de Hambourg. Plutôt que de nous la jouer cérébral et prétentieux, ce qui n’est vraiment pas son genre, Gonzales insuffle une bonne dose de pop dans ses morceaux, offrant ainsi une facilité et un confort d’écoute tout à fait appréciable sans pour autant sonner comme une resucée du Rondo Veneziano.
Doté d’un humour qui n’est plus à prouver depuis longtemps, Gonzales amuse la galerie mais aussi régale son auditoire avec des morceaux  exquis et délicieusement ludiques, évocateur des musiques du cinéma muet de nos aïeux.
Meilleur ambassadeur actuelles musiques anciennes comme des musiques modernes, Gonzalez poursuit avec Chambers une œuvre sans égal par sa diversité et son audace. Et on espère que ça va durer encore longtemps.

Benoit RICHARD

Chilly Gonzales – Chambers
Label  Gentle Threat
Sortie  : 23 mars 2015

Envie de partager :