Superpoze – Opening

Superpoze - Opening

Attendu avec grande impatience après une poignée de EP prometteurs parus au cours de deux dernières années, Superpoze confirme avec un disque tout en nuances et en émotions pour un moment de musique électronique intense.

Superpoze - OpeningOn a aimé les EP (Jaguar, From The Cold) de Superpoze, alors forcément on allait adorer son album. Enfin normalement, car bien souvent il arrive que des Ep ou singles très prometteurs ne soient jamais confirmés au moment crucial du passage au disque long format.Avec Gabriel Superpoze pas de mauvais surprise. La qualité est encore là sur cet album qui confirme donc bien tous les espoirs placés en ce jeune producteur surdoué qui rivalise désormais avec les pointures du genre.

Car si l’on salué il y a quelques semaines comme il se doit le très beau nouvel album de Rone (Creatures), on va louer tout autant  le travail du beatmaker caennais. Avec 8 titres cinématographiques en diable, beaux à pleurer, truffés des mélodies voyageuses de nappes éthérées et atmosphériques comme s’il en pleuvait, Superpoze confirme de la plus belle de manière a capacité à susciter des émotions avec des 1 et des 0.
Opening dévoile ainsi une production jamais prétentieuse dans laquelle les samples on été mis de côté contrairement à ses précédents essais pour laisser places aux parties jouées sur claviers.
Le tout forme un ensemble très accessible et très dense duquel une ressort une palette de textures et de  tonalités très large et duquel on ne détachera pas un morceau en particulier même si le titre Overseas (en écoute ci-dessous) semble s’imposer comme la pierre angulaire de l’album.
Réussite indiscutable de ce début d’année 2015, Opening se pose là comme un prétendant sérieux au titre de meilleur album de musique électronique de l’année. Pas moins.

Benoit RICHARD

Superpoze – Opening
Label : Combien Mille Records
Sortie  : 7 avril 2015

Envie de partager :