Un certain Cervantès – Christian Lax

Un certain Cervantès - Lax - Planche

Dans sa nouvelle bande dessinée, Lax raconte les aventures d’un doux dingue très attachant qui a décidé de se battre contre les moulins de l’Oncle Sam.

Un certain Cervantès - Lax - couverture FuturopolisRepéré par la police qui ne semble pas vouloir le lâcher, Mike Cervantès décide de s’engager dans l’armée, et part en Afghanistan où les choses ne se passent pas très bien pour lui. Revenu amputé d’une main, il a de la rage à revendre et parvient difficilement à se réinsérer dans la société. Suite à des actes de violence, il finit par se retrouver en prison. Et c’est là qu’il découvre le fameux roman Don Quichotte d’un autre Cervantès, Miguel de son prénom. Après une tentative de réinsertion dans une bibliothèque municipale qui tourne court, Mike décide de partir en croisade contre la société au volant de sa Ford Mustang avec l’idée, pourquoi pas, de rencontrer son Sancho Panza.

Après L’écureuil du Vel’d’Hiv paru en 2012, Christian Lax est de retour chez Futuropolis pour une virée de l’autre côté de l’atlantique, dans l’Amérique des paumés. S’appuyant sur les problèmes de société de ces dernières années (syndrome post-traumatique des vétérans du Golfe, la crise financière et le puritanisme ambiant), Lax dresse un portait aussi acide que désabusé d’un pays qui n’épargne personne et surtout pas les plus pauvres. Pour transcender son récit et lui donner une touche d’originalité, Lax met en scène un personnage au caractère bien trempé dont la vie est calquée sur celle du légendaire Don Quichotte. Et ça fonctionne plutôt bien.

Durant plus de 200 pages, on suit ainsi les aventures de ce révolté de Cervantès, personnage déboussolé mais bien décidé à en finir avec les injustices de son pays et à aider les faibles et les opprimés au risque parfois d’en faire un peu trop et de ne pas toujours anticiper les conséquences de ses actes.
Tout ça donne un vrai road-movie, musclé et plein de péripéties, parfois très drôle, parfois émouvant, porté par un dessin irréprochable, comme toujours chez Lax. Passé depuis longtemps maitre dans l’art du dessin, l’auteur de L’Aigle sans orteils régale de bout en bout avec des représentations de paysages d’Afghanistan ou des vastes étendues de l’Arizona absolument splendides.

Un certain Cervantès constituera un moment de lecture fort agréable en compagnie d’un doux dingue très attachant qui décidé de se battre contre les moulins de l’Oncle Sam.

Benoit RICHARD

Un certain Cervantès
Scénario & dessin : Christian Lax
Editeur : Futuropolis
208 pages couleurs – 26€
Parution : 2 avril 2015

Envie de partager :