La main heureuse – Frantz Duchazeau

La main heureuse  - Frantz Duchazeau  - Professeur Cyclope - Casterman 2015

Souvenir ou rêve de jeunesse, La main heureuse raconte le périple en mobylette de deux adolescents roulant vers Bordeaux  pour assister à un concert de la Mano Negra. Nous sommes en 1989.

La main heureuse  - Frantz DuchazeauQuand il était ado, Frantz Duchazeau aimait dessiner et surtout dessiner. Enfant timide et solitaire, peu de choses l’intéressaient en dehors du dessin… et de la Mano Negra ! Alors, forcément, quand Manu Chao et son groupe annoncent leur passage à Bordeaux, son pote Mike le convainc de faire les 100 kilométrées qui séparent leur village de Charente et la ville de Chaban. Bien décidés à ne pas manquer le concert du siècle, les deux garçons décident de rallier la ville  en mobylette. Mike au guidon et Frantz sur le porte-bagages.
Évidemment, le voyage ne va pas se passer comme prévu. Ennuis mécaniques et rencontres de fortune vont constituer le plat principal de cet improbable voyage au bout de la nuit avec, qui sait, en point d’orgue, peut-être un rencontre avec Manu Chao et son groupe. Suspense…

Rêve d’ado ou pure réalité, La main heureuse va en tout cas réveiller bien des souvenirs auprès des quadras et de tous ceux qui ont vécu la période du rock alternatif qui, à la fin des années 80, au moment ou se situe cette histoire vit ses derniers beaux moments.
Truffant son récit de digressions, de parenthèses où il se met en scène de manière totalement libre, dans un style noir et blanc assez dépouillé, jouant de l’air-guitar ou évoquant en filigrane le divorce de ses parents ou encore une certaine idée de l’ennui, l’été, à la campagne loin de toute émulation, Frantz Duchazeau émeut et séduit en même temps avec ce récit aux allures de road-movie.

Préface par Jackie Berroyer, La main heureuse est une jolie Madeleine de Proust mais aussi et surtout une évocation subtile et très personnelle d’une époque révolue où la technologie n’avait pas encore réduit tout espace de liberté (surtout celui des ados ) et où l’on pouvait, partir à l’aventure, assouvir ses rêves les plus fous.

Benoit RICHARD

La main heureuse
Scénario et dessin : Frantz Duchazeau
Editions Casterman / Professeur Cyclope
104 pages n&b – 17€
Parution : 25 mars 2015

Envie de partager :