Alpine Decline – Ink

Alpine Decline

Troisième album et toujours pas une ombre au tableau pour le duo américain Alpine Decline  qui continue de nous enivrer avec ses musiques shoegaze psychédéliques envoyées directement depuis la Chine.

alpine-decline - inkC’est dans un relative confidentialité qu’est sorti le nouvel album des américain d’Alpine Decline, Ink. Pourtant ceux qui suivent le groupe depuis quelques années savent à quel point leur mélange d’ambient, de shoegaze et de psychédélisme fait à chaque fois des merveilles.

Après deux albums de haute tenue, le duo Jonathan Zeitlin et Pauline Mu poursuit l’aventure depuis la Chine, là où ils ont décidé de s’exiler il y a quelques années, Avec ce nouvel album composé sans guitare ni batterie, ils radicalisent leur manière de composer avec un mélange de voix éthérées et de  nappes de guitares ambient qui continue encore une fois une source de plaisir indéniable. Proches par certains aspects des dernières productions baroques de Flaming Lips, Ink laisse l’auditeur en apesanteur durant près d’une heure avec des titres atmosphériques en diable dans lesquels les  guitares noyées dans des effets de delay, de distorsion et d’oscillations diverses qui donnent le La aux voix, aux sonorités électroniques et à aux boites à rythmes éparses qui infusent lentement.

Il ressort de cette masse sonore dense et compacte des ambiances post-apocalyptiques, des images de films expérimentaux ou de bout du monde pour ce qui constituera l’album le plus abstrait et peut-être aussi le plus étourdissant du groupe. Malgré tout, les morceaux restent assez faciles d’accès car jamais dénués de mélodies. Un disque qui en tout cas constitue une sortie de choix pour le petit label parisien Laitdbac Records.

Benoit RICHARD

Alpine Decline – Ink
Label : Laitdbac Records
Sortie : 25 août 2015

Envie de partager :