Chroniques Express 123

Inigo Montoya photo 2015

Revue de quelques albums sortis au cours de ces derniers mois avec : Elecampane,  Bon Voyage Organisation, Lee Bannon, Céline Tolosa, Victorine, Iñigo Montoya, Hans Joachim Roedelius & Leon Muraglia, Philippe Crab et A.Karperyd

Elecampane – High Hopes Ep

Elecampane-High-HopesÉchappés pour un temps du groupe Concrete Knives, Nicolas Delahaye, Guillaume Aubertin et Augustin Hauvile se lancent dans l’aventure Elecampane, histoire de faire resurgir quelques fantômes indie-rock du début des années 90. Moins directe que celle des Concrete Knives, la musique d’Elecampane se fait aussi plus rugueuse et plus sauvage. Là où les Concrete Knives emportaient tout avec leurs tubes pop-rock énergiques, Elecampane déroule 4 titres mid-tempo assez secs, avec grosse basse et reverb’ bien en avant… un style qui nous renvoie directement du côté du shoegaze brumeux et au son de Pavement et autres Pixies… De quoi faire resurgir chez certaines des tas de souvenirs. (3.5) Benoit Richard
Family tree records – juin 2015

Bon Voyage Organisation – Xīngyè EP

Bon Voyage Organisation – Xīngyè EPDestination exotique avec Bon Voyage Organisation, le projet du français Adrien Durand qui, en quelques titres, nous propose un rendez-vous en terres inconnues. En revanche, côté musique, rien d’inconnu à nos oreilles puisque les compositions de ce garçon mélangent allégrement électro, pop, exotica, progressive et disco avec en plus une touche d’easy listening et de psychédélisme qui donne à ce Ep 6 tout son charme et son originalité. Le tout est sorti sur le label Disque Pointu géré par les membres du (fameux !) groupe La Femme… dont on attend impatiemment le nouvel album. (4.0) Benoit Richard
Disque Pointu – juillet 2015

Lee Bannon – Pattern of Excel

Lee Bannon – Pattern of ExcelDe la musique facile pour gens difficiles. C’est avec cette formule passe-partout mais bien pratique que l’on pourrait résumer en deux mots la musique du producteur Lee Bannon. Issu du monde du rap (Soul Of Mischief, Hieroglyphics), cette fois c’est avec un disque mélangeant ambient music et trip hop que revient le bidouilleur New-yorkais. Et c’est encore une fois sur Ninja Tune que sort ce Pattern Of excel, un album soyeux et rêche à la fois, complexe et sinueux, mais qui garde en permanence un aspect « ligne claire » qui le rend totalement lisible et jamais ombrageux. Laissez-vous donc porter par ces collages osés mais totalement convaincants qui font de ce disque une douceur de saison qui convaincra les oreilles les plus exigeantes mais peut-être les autres aussi. (4.5) Benoit Richard
Ninja Tune – Juillet 2015 Bandcamp

Céline Tolosa – Cover Girl EP

Céline Tolosa - Cover Girl EPAvec sa pochette rétro, ses textes aux accents 60’s, tour à tour naïfs, ironiques ou mélancolies, difficile, à l’écoute de ce premier Ep signé Céline Tolosa, de ne pas penser au premier album d’April March paru en 1996 sur Tricatel. Comédienne, élève au conservatoire durant sa jeunesse, c’est pourtant vers la chanson que cette parisienne se dirige lorsqu’elle fait la connaissance de Dino Trifunovic (Van Gogh Superstar). Ensemble, ils vont composer des mélodies faciles, des refrains légers et entêtants dans style qui évoquera pêle-mêle Gainsbourg, Françoise Hardy, France Gall ou plus récemment Héléna Noguerra. C’est frais, c’est doux, c’est estival, c’est parois drôle ou touchant, ça s’écoute sans faim, et c’est à découvrir sur le label Microcultures ! (3.5) Benoit Richard
Microcultures – mai 2015 youtube

Victorine – Désunis De L’Univers EP

victorinePour présenter en deux mots Victorine, il s’agit du pseudo de la bordelaise Caroline Voisin. Déjà croisée aux côtés de KIM, la demoiselle séduit avec un premier Ep paru sur le label Parissi La Musique sur lequel on retrouve ce fameux single et son remix ainsi que deux autres titres tout aussi charmants. Au programmes : des textes drôles et décalés sur une musique l’életro-pop vintage bourrée d’énergie qui évoque autant la Lio des débuts que des génériques de dessins animés des années 80. Un vrai régal ! (4.0) Benoit Richard
Parissi la musique – juin 2015

Iñigo Montoya – InigEP01

inigo-montoya-inigep01Le groupe franco-canadien Iñigo Montoya! (qui tire son nom du fameux film « The Princess Bride », de Rob Reiner), vient de sortir un premier Ep enregistré sous la bienveillance du producteur Adrien Pallot connu notamment pour avoir travaillé avec des groupes comme La Femme, Moodoïd, Grand Blanc. Une indication qui donne le ton et qui permet déjà plus ou moins ou situer la musique d’Iñigo Montoya! Comme les groupes suscités, auxquels on ajoutera volontiers Bling Digital Citizen ou Feu! Chatterton, les chansons d’Iñigo Montoya! séduisant par l’aspect novateur et original de leur style, mélange de pop absurde de musique tribale et de sonorités électro. Une vraie découverte. (4.0) Benoit Richard
autoproduit – mai 2015

Hans Joachim Roedelius & Leon Muraglia – Ubi Bene

Hans Joachim Roedelius & Leon Muraglia - Ubi BeneFaut-il encore présenter Hans Joachim Roedelius ? A l’origine des musiques ambient, du krautrock et de la musique expérimentale en compagnie de quelques musiciens au début des années 70, collaborateur de Brian Eno, Dieter Moebius, Tim Story, Lloyd Cole et musicien au sein des groupes aussi géniaux et indémodables que sont de Harmonia et Cluster, l’homme, aujourd’hui âgé de 80 ans, se consacre à des musiques toujours aussi ambitieuses mais plus calmes comme on pourra encore s’en rendre compte à écoute de ce nouvel album intitulé Ubi Bene. Composé avec le guitariste Leon Muraglia, l’album se situe dans la ligné de ses précédents travaux avec cette fois un mélange de piano, de guitares, de sonorités électroniques, le tout dans un album qui navigue entre electronica, et musique contemporaine ou expérimentale. En un peu moins d’une heure, le duo propose des musiques atmosphériques évocatrices de paysages urbains pour la plupart très douces, très agréables. (3.5) Benoit Richard
Passus records – août 2015

Philippe Crab – Ridyller rasitorier rasibus

philippe-crab-2015Comme Aurélien Merle, son compagnon de label, Philippe Crab ne fait pas de la chanson comme tout le monde. Si ses précédents albums se démarquaient déjà du tout-venant francophone par une forme de liberté et de non-conformisme évident, ce nouvel album marque une nouvelle étape dans la discographie chez ce palois d’origine. Ridyller Rasitorier Rasibus se présente comme un album de chansons plus ou moins expérimentales, découpé en trois mouvements (R ? Rr… RRR). Avec ses textes abstraits et poétiques, Philippe Crab joue et jongle avec les mots comme personne, s’accompagnant comme toujours de sa guitare folk et de quelques instruments divers (cloche, tambour, xylophone…). Areski et Brigitte Fontaine, ambassadeurs dans les années 70 de ce type de chansons un peu folles, peuvent dormir tranquilles, la révèle est plus que jamais assurée. (3.5) Benoit Richard
Le saule – août 2015 Bandcamp

A.Karperyd – Woodwork

woodwork-album-coverAffilié à la scène electronica expérimentale suédoise depuis plusieurs décennies à travers sa participation à de nombreux projets, Andreas Karperyd propose en 2015 son premier album solo intitulé Woodwork. Si jusqu’alors ses productions n’étaient pas arrivées jusqu’à nous, cet album sera l’occasion de faire connaissance avec la musique de ce graphiste, soit un mélange entre electronica, ambient et glitch music. On connaît par cœur ce type de musique électronique, ces ambiances froides et éthérées (le titre d’ouverture, Nature Nature, est un modèle du genre), mais quand c’est plutôt bien fait et varié comme ici, on ne refusera pas l’écoute. (3.0) Benoit Richard
Novoton – 2015 Bandcamp

Envie de partager :