Oneohtrix Point Never – Garden of Delete

Oneohtrix-Point-Never

Deux ans après R Plus Seven, Oneohtrix Point Never, est de retour avec un album encore plus expérimental et chaotique que les précédents.

Oneohtrix Point Never Garden of Delete cover album

Fondateur du label Software Recordings et artiste éminent sous le pseudo de Oneohtrix Point Never, Daniel Lopatin survole les sphères de la musique électronique avec une désinvolture qui lui est propre. Son nouvel opus Garden Of Delete en est la plus belle des démonstrations, tant la densité de ses tracks est là pour nous rappeler, pour ceux qui l’auraient peut-être oublié, que la musique aujourd’hui est un Art qui se rapproche de plus en plus de la peinture, avec ses couleurs et ses accumulations de matières hétéroclites, son abstraction poétique et sa crudité naturaliste.

Mélangeant les genres à l’envi, du rock de son adolescence en passant par les cloisons indus et les expérimentations tordues, l’électronique toujours plus chaotique et les constructions sensorielles, le r’n’b 2.0 et la noirceur de notre monde, Oneohtrix Point Never offre un opus qui dépasse les clivages.
Un manifeste politique de la direction prise par une partie des musiques actuelles, nourries par les autres pour tenter de dessiner de nouvelles perspectives, en conjuguant le passé à l’infini pour en dessiner les contours chaque fois plus incertains d’un lendemain sombre, surplombé de nuages organiques aux surfaces de plomb et de lumières synthétiques, d’étrangeté quotidienne et de sensations mutantes.
Un album luxuriant aux pistes multiples et aux climats virevoltants, pièce d’un échiquier aux cases multicolores et aux surfaces d’écoutes fourmillantes. Vital.

Oneohtrix Point Never – Garden of Delete
Label : Warp
Sortie : 13 octobre 2015

Envie de partager :