Guide Sublime – Fabrice Erre

guide-sublime-head

Dans la douce contrée de Sublimeland, le Guide Sublime vient de prendre le pouvoir. Sa première mesure : imposer le port de la moustache, et gare à celui à qui viendrait l’idée de protester, car notre immensissime Guide peut manquer de sang froid autant qu’il aime le sang chaud…

guide-sublime-couvArmé d’un humour féroce façon Fluide Glacial, Fabrice Erre s’attaque aux tyrans de tous poils qui, pour tromper l’ennui ou la paranoïa, laissent libre cours à leurs pulsions génocidaires. De même, il moque allègrement leurs conseillers, trop lâches pour contredire leur maître ou attendant la moindre défaillance pour prendre sa place. L’auteur prend visiblement du plaisir à tourner ces salopards en ridicule, un plaisir à la hauteur de la haine qu’il semble éprouver à leur encontre. La mise en page en gaufriers à quatre cases, assez proche du strip, colle parfaitement à la rythmique narrative endiablée. C’est dans l’ensemble assez trash, pas toujours dans la plus grande finesse, mais on est clairement dans la caricature. Il y a ici une rage saine qui s’exprime contre la bêtise des puissants les plus méchants et égratigne au passage celle des masses dociles. Comme lorsque l’empereur Bogolo, autre tyran en visite à Sublimeland, prodigue ses conseils au Guide : « Une dictature, c’est un peu comme une émission de téléréalité, on doit comprendre vite et facilement ! Faut pas oublier qu’on s’adresse à des cons… »

Centré principalement sur les personnages, le trait exagérément caoutchouteux de Fabrice Erre fait très bien ressortir les expressions, que ce soit celle du Guide, paranoïaque hystérique, ou celle d’un Plonk verdâtre redoutant les réactions imprévisibles de son maître, sorte d’Iznogoud puissance 10 en mode tueur de masse.

Guide sublime, une lecture fortement conseillée en ces temps de disette humoristique, sauf bien sûr à ceux qui rêvent qu’un jour, la barbe (et pas seulement la moustache) devienne « oplikatoire »…

Laurent Proudhon

Guide Sublime
Scénario & dessin : Fabrice Erre
Editeur : Dargaud
168 pages –  14,99 €
Parution : 29 mai 2015

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *