Nestor Burma T9 : Micmac Moche au Boul’Mich – Nicolas Barral

case-burma

Nouveau Burma, mais même personnages, même atmosphère et Nicolas Barral que l’on retrouve aux commandes de ce Micmac Moche au Boul’Mich.

nestor-burma-micmac-moche-au-boul-mich-couv.jpgUn hiver à Paris, au milieu des années 50, Nestor Burma privé de sa secrétaire malade, accueille une cliente venue consulter le célèbre détective à propos de son petit ami, Paul Leverrier, retrouvé suicidé d’une balle en pleine tête, dans sa 2CV, le long du quai Saint-Bernard. Pourtant, malgré les résultats de l’autopsie que ni font aucun doute, Jacqueline Carrier ne pense pas que Paul a mis fin à ses jours et que quelqu’un l’a assassiné. Ils s’aimaient, ils allaient se marie et rien ne pouvait laisser présager un tel acte. Burma, un peu sceptique, décider quand même d’accepter l’affaire et va d’abord d’enquêter du côté du père de Jacqueline. Ce dernier aurait pu s’opposer à ce mariage et pousser le jeune homme à commettre l’irréparable. Mais Burma va aussi fouiner du côté des cabarets parisiens, là où Jacqueline se produit la nuit en tant que strip-teaseuse. Burma va y croiser quelques personnages bien louches comme cette crapule de Van Straeten, escroc et maître chanteur qui en sait peut-être plus qu’il ne veut bien en dire…

Fidèle à l’univers de Tardi et respectueux des codes mis en place dès 1982 par le père d’Adèle-Blanc-Sec avec Brouillard au pont de Tolbiac (qui rappellerons-le, fut la première adaptation en bande dessinée d’un roman de Léo Malet), Nicolas Barral propose une bande dessinée au scénario dense et complexe, mais qui se lira d’une traite, comme un bon vieux polar. En fond, on découvre le monde de la nuit, avec ses trafics, ses malfrats et ses coups bas. Dans cet univers, Burma navigue à vue et le lecteur lui se régale de ces personnages peu recommandables, de cet univers glauque si bien dépeint par Nicolas Barral avec en prime des couleurs magnifiques.
Encore une belle réussite pour cette série qui prend son temps qui ne s’épuise pas malgré les années.

Benoit RICHARD

Nestor Burma – Micmac moche au Boul’Mich
Scénario : Léo Malet
Dessin : Tardi, Nicolas Barral
Éditeur : Casterman
98 pages couleurs – 16,00 €
Parution : 28 octobre 2015

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *