Le masque de Fudo – Brume – Saverio Tenuta

Le Masque de Fudo, nouveau cycle des Nuées écarlates de Saverio Tenuta, nous plonge dans l’univers à la fois poétique et épique de la société médiévale japonaise.

Le Masque de Fudo - Tome 1 - image

La figure peinte, le regard fermé, le sourire absent et la mine blafarde, Fudo précède ses implacables guerriers pour se rendre à l’onsen. L’arrivée de ce samouraï redoutable et redouté, membre de la garde du shogun Fujiwara, est annonciatrice d’événements à venir qui se régleront à grands coups de katanas. Le shogun a pourtant imposé la paix. Mais la paix n’étant pas faite pour durer, déjà des rumeurs courent : une tentative d’assassinat se fomente à l’encontre du chef militaire.

Saverio Tenuta - Le Masque de Fudo - Tome 1Pour l’heure, profitant de se ressourcer, imperturbable, dans les bains thermaux, Fudo plonge dans ses souvenirs. Se remémorant sa jeunesse, il ressasse les circonstances qui l’ont mené à devenir celui qu’il est aujourd’hui. À une époque où sa condition d’enfant pauvre ne lui offrait pas l’avenir qu’il désirait, celui de samouraï, dont la voie est réservée à la haute aristocratie, c’est en fouillant les ruines d’un village dévasté que celui qui s’appelait encore Shinnosuke trouva un masque qui scellera sa destinée. Le jeune garçon ne perdit pas de temps à l’utiliser pour sauver sa sœur de l’emprise du prétentieux Mokai. Le visage ainsi dissimulé, il put contrecarrer les plans que la vie avait tracés pour lui. Cependant, si cet apparat lui apporta un immense courage, il affûta aussi sa face sombre et son indifférence aux larmes et au sang.

Saverio Tenuta reprend le crayon pour nous livrer un nouveau cycle des Nuées écarlates. Ce premier tome du Masque de Fudo se déroule, à l’instar des précédents, au cœur du Japon médiéval.

Au-delà d’un verbe travaillé, réduit aux simples éléments qui alimenteront l’histoire, et d’un récit captivant, l’auteur fait preuve d’une grande connaissance de son sujet en croquant un portrait de la société des samouraïs partagée entre l’honneur, la violence et l’empathie.

L’ambiance graphique, délicatement servie par des tons pastel, s’impose par un trait fin et précis flirtant de la peinture à l’estampe. Le dessinateur y confirme, pour ceux qui en douteraient encore, sa maîtrise de l’illustration. Il se distingue d’emblée par son souci du détail en abandonnant le lecteur dans un univers infiniment riche où évoluent des personnages à la philosophie complexe. Un véritable festin pour le regard !

Voilà un prequel plus qu’intrigant qui nous entraîne dans son sillage et se termine sur une unique déception : devoir attendre pour pouvoir lire la suite !

Simon BAERT

Le masque de Fudo
Scénario : Saverio Tenuta
Dessin : Saverio Tenuta
Éditeur : Les Humanoïdes Associés
48 pages – 13 € 95
Date de sortie : 20 janvier 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *