5+5 = Camille Bénâtre

Camille Bénâtre, l’auteur du superbe Nos rendez​-​vous manqués, vient nous parler de ses coups de coeur du moment et de ses disques fétiches.

 Camille Bénâtre photo 2015

Déniché par La Souterraine fin 2015, Camille Bénâtre (membre du groupe Alone With Everybody) proposait avec Les rendez-vous manqués, un premier album un album intime et bouleversant porté par une voix fragile et des mélodies aussi simples que touchantes.
Quelques mois après, ce toulousain est invité à parler de ses disques favoris du moment et de toujours

5 disques du moment :

Richard Hawley – Hollow Meadows
Je suis un grand admirateur de Richard Hawley. Son dernier album est une belle synthèse de tout ce que j’aime chez lui : les belles mélodies, la poésie, la finesse des arrangements et ce son de guitare reconnaissable entre mille.

Sun Kil Moon – Benj
Mon disque de chevet de ces 6 derniers mois. Hors du temps, hors de tout, et terriblement émouvant. J’aime les gens qui se livrent au plus profond, sans calcul ni pose, et pour cela le morceau ‘I can’t live without my mother’s love’ est un chef d’oeuvre.

William Sheller – Stylus
Pas de grande de surprise dans cet album mais je me suis surpris à l’écouter et le réécouter. La voix est toujours là, et on y trouve une chanson parfaite Comme je m’ennuie de toi.

Al Green – Al Green explores you mind
J’aime beaucoup la soul du début des années 70, et notamment la délicatesse de la voix d’Al Green.

Georges Brassens (tout)
C’est pour moi le poète-chanteur-musicien-philosophe. J’ai l’impression que je pourrais l’écouter de 7 à 77 ans. En réécoutant ces jours-ci je me suis rendu compte non seulement que je n’avais pas bien compris le sens de certains textes, mais que sa réflexion dépasse largement le cadre de la ‘chanson française’. J’ai vu récemment dans un documentaire Christophe dire que sa musique lui faisait du bien. A moi aussi.

5 Disques pour toujours :

https://www.youtube.com/watch?v=aVrTORySXjU

The Velvet Underground & Nico
Un des meilleurs disques du XXème siècle ? Je l’écoute depuis le lycée et je l’aime de plus en plus.

Beatles – Abbey Road
Celui que je réécoute le plus souvent. Le côté ‘chant du cygne’ de la face-b est année après année si touchant. Une sorte de bric à brac magnifique.

The Best of Joy Division
J’adore les deux albums mais cette compilation ne regoupe que des chansons géniales, alors bon…

Josh Rouse – 1972
L’album que j’ai écouté le plus de fois. Quand je dis que je dois tout à Josh Rouse, on me regarde bizarrement tant il est peu connu en France et considéré ailleurs comme un second couteau. C’est mon album anti-douleur. Quand quelque chose ne vas pas, je le mets.

Bill Fay – Life is people
Un disque que j’ai écouté aussi tellement de fois. Pas grand chose à dire si ce n’est la beauté de chacune des chansons.

Camille Bénâtre – Nos rendez​-​vous manqués

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *