Grand Blanc – Mémoires Vives

Sans être forcément rattaché à un style en particulier, les messins de Grand Blanc livrent un premier album concluant et parfaitement cohérent.

Grand Blanc - photo : Guillaume Lechat.

Depuis ses débuts, Grand Blanc navigue dans les eaux troubles d’une pop moderne qu’il maîtrise à la perfection et rend le groupe singulier. Grâce à leur premier EP, ils ont connu un buzz hexagonal mérité qui les a souvent comparés à Bashung et Daho. Mais, dorénavant, finis les rapprochements faciles avec l’homme de Play Blessures et le Mythomane. Le quatuor poursuit sa quête d’une musique qui s’inscrit dans sa génération et celle de son label « Made in France » Entrepise. À savoir, une génération de jeunes adultes désabusés par ce qui les entoure et rêve de folles nuits insouciantes.

cover album Grand Blanc - Mémoires Vives À l’image de sa pochette, Mémoires Vives possède de belles lumières en surface, mais lorsque l’on regarde sous le pare-chocs, tout semble cabossé par la vie. Une forme de désenchantement se livre tout au long de ce « Disque Sombre » avec des phrases telles que « Surprise! Parti! Un jour on rallume et tout le monde est parti…». Si la désillusion est présente tout au long de l’album, elle n’en est pas moins poétique sous les paroles chantées à tour de rôle par Camille et Benoît. Les jeux de mots et les trouvailles littéraires surprennent l’auditeur et rendent l’ensemble plus cérébral.
En matière de musique, on ne sait pas trop à quels groupes/artistes rapprocher le style de Grand Blanc, tant leur musique croise les genres et livre un ensemble unique et noble. Est-ce de la pop ? de la new wave ? de la cold wave ? de l’electro clash ? Une telle somme de questions pourrait laisser penser que Mémoires Vives est une accumulation d’influences disparates. Mais, au final, l’ensemble se révèle parfaitement cohérent.
Grand Blanc avance au grès de ses envies sans vraiment se poser de questions et semble avoir fait sienne cette phrase de René Char « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront. ».

Damien Boyer

Grand Blanc – Mémoires Vives
Label : Entreprise
Sortie : 19 février 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *