Tempête – Samuel Collardey

« C’est un film de cinéma mais inspiré d’une histoire vraie. Avec des acteurs non-professionnels qui jouent leur propre rôle. Mais ce n’est pas objectivement la réalité car le filtre du cinéma est passé par là » explique le réalisateur.

Tempete

Voilà le spectateur prévenu ! Le film que vous allez voir mélange les genres. C’est un drame sans aucun doute au vu des péripéties malheureuses qui parsèment le récit. C’est une fiction puisque les événements racontés ont eu lieu il y a quelques années déjà. Mais il y a aussi un peu de documentaire car les personnages sont des héros du quotidien. Dominique Leborne alias Dom est vraiment marin-pêcheur aux Sables-d’Olonne. Maïlys et Mattéo sont ses enfants et habitent tous ensemble Vairé, commune vendéenne proche de la station balnéaire. Les rebondissements s’enchaînent : Maïlys tombe enceinte et les services sociaux tombent alors sur Dom. Pour garder ses enfants, il doit changer son emploi du temps. Pas facile quand on est marin-pêcheur ! Le procédé instille donc, dès le départ dans notre regard, un questionnement. On passe les dix premières minutes du film à tenter de démêler le vrai du faux. Les scènes écrites des moments improvisés.

Tempete2Mais très vite, tout cela laisse place à la simple joie d’être devant un très bon film. Samuel Collardey, totalement en empathie avec ses protagonistes, nous contamine de son regard bienveillant. Dominique Leborne joue tellement bien (ce qui lui a d’ailleurs valu plusieurs prix d’interprétation, notamment à la Mostra de Venise) qu’on se laisse embarquer. Maïlys, d’une sincérité à fleur de peau, est touchante. Le réalisateur se révèle ici un très grand directeur d’acteurs. Il arrive à plonger sa troupe dans l’émotion vécue des années auparavant. Et tous jouent le jeu. Se laissant aller, sans filtre. Il y a des larmes, des rires, des beuveries… Tout est dans l’excès mais n’est-ce pas la meilleure façon de rendre hommage à la vie ? Dans ce qu’elle a de plus simple et donc de plus beau.

Bien loin d’un Bruno Dumont qui filme en se plaçant toujours un peu au-dessus de ses personnages, Samuel Collardey reste à leur niveau. Pas de jugement. Pas de condescendance. Si Dom et ses enfants nous font parfois rire, ce n’est jamais à leur dépens. Leur simplicité n’est pas raillée. La scénariste, Catherine Paillé, originaire des Sables-d’Olonne raconte sa ville et le « grand métier » de son ami Dominique. Samuel Collardey a réussi à se faire une place parmi cette famille. Une petite place discrète dans la grisaille de la haute mer.

Delphine Blanchard

Tempête
Film français de Samuel Collardey
Genre : drame
Durée : 1 h 29
Date de sortie : 24 février 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *