Tim Hecker – Love Streams

Tim Hecker quitte Kranky pour rejoindre la maison 4AD avec sous le bras son album le plus accessible à ce jour.

Tim Hecker - photo Todd Cole

Ce n’est pas un hasard, si le nouvel opus de Tim Hecker sort sur le prestigieux label 4AD, maison entre autres de Dead Can Dance, Cocteau Twins ou This Mortal Coil. Des groupes avec lesquels ce Love Streams pourrait presque être affilié, de par son incandescence lumineuse et ses litanies brumeuses aux frontières des musiques liturgiques contemporaines, naviguant entre sacralité et mysticisme, expérimentations synthétiques et dévotion organique.

Tim Hecker - Love Streams cover album 4ADLove Streams marque un nouveau tournant dans la discographie de Tim Hecker, une avancée ou un pas de côté vers des sphères habillées de chorales aux dictions étranges et de flûtes ambient, aux frontières parfois d’une musique new age, gonflée aux hormones, imprégnées de dérives noise et de montées pastorales, jouant merveilleusement avec les antinomies.

Tim Hecker revisite la notion de modernité, à l’image d’un Oneohtrix Point Never, avec qui il partage un goût pour l’aventure sonique jusqu’au-boutiste et brouille les pistes, de par la plus grande accessibilité de sa musique, injectant dans ses tracks, un lyrisme à rapprocher de la musique classique.
L’artiste canadien brise ainsi les carcans et les genres, mariant musique expérimentale, dissonances et mélodies célestes, convoyant les sens dans un magma d’émotions en ébullition, bousculant les plages de calme à coups de dérives inattendues et de remous absorbants. Un opus aux allures de chef-d’oeuvre. Sublime.

Roland Torres

Tim Hecker – Love Streams
Label 4AD
Sortie : 8 avril 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *