L’homme qui tua Lucky Luke – Matthieu Bonhomme

Matthieu Bonhomme s’approprie l’univers de Lucky Luke dans une bande dessinée graphiquement réussie mais au scenario un poil convenu.

L'homme qui tua Lucky Luke planche - Dargaud

Lucky Luke est mort, il git face contre terre. Qui a bien pu tuer l’homme le plus rapide de l’Ouest ? Et pour quelle raison ?
Petit retour en arrière pour voir, quelques jours plus tôt, Lucky Luke débarquer en compagnie de son fidèle Jolly Jumper, dans la petite ville de Froggy Town. Sur place, il fait la connaissance d’un drôle de shérif et de ses deux frères à la mine patibulaire et d’une population mécontente après qu’un mystérieux indien ait attaqué la dilligence qui contenait l’or des habitants.
Poussé à bout par cette fratrie corrompue qui ne voit pas sa présence d’un bon œil, Lucky Lucke décide de prendre les choses en mains afin de remettre un peu d’ordre dans Froggy Town.

L'homme qui tua Lucky Luke - Matthieu Bonhomme Avant Guillaume Bouzard qui nous proposera aussi sa propre version du héros solitaire dans un prochain album, c’est à Matthieu Bonhomme que revient l’honneur d’ouvrir le bal avec cette relecture du personnage créé par Morris il y a 70 ans.
L’auteur de Texas Cowboys (en compagnie de Lewis Trondheim) reprend le principe et la trame scénaristique de la BD originelle, en y imprimant sa patte de manière assez franche et plutôt réussie dans la partie graphique, à l’image de cette couverture aux tons bleutés, pleine de mystère et très réussie. Sans grand bouleversement mais avec un certain talent, il apporte ainsi une nouvelle déclinaison du personnage lui donnant avec une allure un peu plus glamour et moderne tout en restant dans les codes. Dommage que le scénario ne soit pas vraiment à la hauteur avec une histoire trop convenue et trop prévisible qui séduira surtout les petits et sans doute laissera les grands sur leur faim. On pense alors à ce qu’avait pu faire il y a quelques années Emile Bravo avec Spirou et Fantasio dans le passionnant Journal d’un ingénu, faisant entrer d’un coup les personnages de Franquin dans une nouvelle dimension.

Benoit RICHARD

L’Homme qui tua Lucky Luke
Scénario et dessin : Matthieu Bonhomme
Editeur : Lucky Comics
64 pages – 14,99€
Parution : 1 avril 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *