Freedom Hospital – Hamid Sulaiman

Hamid Sulaiman évoque dans son premier roman graphique le conflit syrien à travers une jeune militante pacifiste qui décide d’ouvrir un hôpital clandestin.

Freedom Hospital, de Hamid Sulaiman

le Freedom Hospital est un hôpital qui a été monté clandestinement pour soigner et venir en aide aux combattants de l’armée syrienne libre. A sa tête, Yasmine chapeaute une équipe de bénévoles et veille sur les malades. Mais bien plus qu’un hôpital de fortune, le Freedom Hospital est aussi un lieu de vie pour les habitants un peu perdus de cette petite ville de province imaginée par l’auteur Hamid Sulaiman, aujourd’hui réfugié en France après avoir fui la répression du régime de Bachar Al-Assad en 2011.

Freedom Hospital, de Hamid SulaimanDurant près de 280 pages, on va suive ainsi le parcours d’une dizaine de personnages, aussi divers que variés ; une manière pour l’auteur d’aborder et de comprendre la complexité de ce conflit et les diverses influences (politique, religieuse, militaire…) qui peuvent s’exercer sur les uns et sur les autres.

Livre sombre mais heureusement ponctué de petits moments de légèreté, Freedom Hospital se présente comme un récit de fiction mais bel et bien basé sur des faits potentiellement réels, et en tout cas plausibles. Pour évoquer ce conflit, Hamid Sulaiman, ancien architecte, qui est passé par la peinture et le dessin artistique avant de se mettre à la BD, évoque cette histoire avec beaucoup d’humanité, dessinant avec un style noir et blanc très personnel, un peu arty, et par moment assez minimaliste, des hommes et des femmes meurtris par la guerre et vivant avec la mort au quotidien.
Si le récit connait par moment quelques longueurs, il reste malgré tout un point de vue et un témoignage fort instructif sur ce que peuvent vivre ces populations syriennes dans un pays miné par la désinformation, de la propagande.

Benoit RICHARD

Freedom Hospital
Ssénario et dessin : Hamid Sulaiman
Ça & Là / Arte éditions
288 pages n&b – 23 euros
Parution : 15 avril 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *