Les Messieurs – Claire Castillon

21 nouvelles pour 21 histoires de cœur ou de fesses entre de charmantes jeunes filles en fleurs et de vieux messieurs priapiques. Cynique et dérangeant.

© Jean-François Paga
© Jean-François Paga

On connaît Claire Castillon pour son regard acéré et sa vision cruelle du monde. Elle ne fléchit pas avec ces fringants “Messieurs”. La farce se transforme en tragédie. La beauté de l’amour se mue en de sordides histoires. Des jeunes filles en fleurs racontent leurs addictions aux vieux messieurs. Un peu de gérontophilie. Beaucoup de pitié pour ces hommes sur le retour. Ces demoiselles hardies ne font pas envie. Claire Castillon dissèque leurs travers. Elle ausculte leurs failles. Chaque nouvelle met en scène une héroïne différente, affublée de son « vieux ». C’est extrêmement cynique donc très dérangeant mais ce livre est bon. Très bon.

LesMessieursDans l’écriture de Claire Castillon, il y a du Régis Jauffret. Il pourrait être son pendant masculin. Tous les deux visent là où cela fait mal. Là où le lecteur peut être gêné. Mais si la littérature n’était qu’une histoire pour se faire du bien, ça se saurait ! Le plaisir, il est bel et bien présent mais par le style éclatant de Claire Castillon. En revanche, les histoires racontées mettent plutôt mal à l’aise et dérangent notre bien-pensance. Parce que ces messieurs sont décatis, ils apparaissent souvent sordides. Leurs amoureuses se jouent d’eux. Et d’amour, d’ailleurs, il n’y en a pas vraiment. Il y a plutôt du calcul et de la détermination chez ces filles qui ont soif de nouvelles expériences. Gredines plutôt que passionnées. Elles veulent être aimées mais donnent bien peu en retour pour cela.

Les messieurs en question ne semblent pas s’en plaindre… Nous non plus. La facilité aurait été de trouver de bonnes raisons psychologiques à ces déesses contemporaines. Claire Castillon ne prend pas cette option. Elle n’explique rien. Ne détermine encore moins. Il y a simplement l’humain dans toute sa laideur. Que recherchent ces filles ? Des échanges intellectuels ? Un regard qui donne confiance en soi ? Du panache ? Le mystère est total… Au lecteur de trouver sa réponse !

Delphine Blanchard

Les Messieurs
Claire Castillon
Éditeur : L’Olivier
176 pages, 16,50 €
Date de parution : mai 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *