John Carpenter – Lost Themes III : Alive After Death

A l’instar d’un David Lynch, John Carpenter est devenu au fil des années un musicien “intéressant” en plus d’être un cinéaste culte. La sortie de Lost Themes III : Alive After Death vient confirmer tout l’intérêt que revêt ses musiques de films imaginaires.

John Carpenter – Lost Themes III : Alive After Death
© Sophie Gransard

Ce n’était au départ qu’un loisir, une manière de tuer le temps pour celui qui avait consacré sa vie au cinéma et qui goutait une retraite tranquille, loin des studios, depuis The Ward : L’Hôpital de la terreur, son dernier film sorti directement en vidéo en 2011. On savait aussi que John Carpenter restait un musicien passionné, toujours actif, et qui continuait de faire de la musique, pour le plaisir, en compagnie de son fils, – des décennies après avoir réalisé des films cultes et des BO tout aussi cultes (Halloween, Christine ou Assaut…) – accumulant au fil d’années des morceaux enregistrés chez lui, dans le sous-sol de sa maison à Los Angeles.

Lost Themes III: Alive After DeathEt puis un jour, le label New Yorkais Sacred Bones a proposé à John Carpenter de rassembler ses musiques dans un album intitulé Lost Themes. Le succès qui a suivi – avec notamment des concerts donnés en 2018 à l’occasion de la sorties de la compilation Anthology : Movie Themes 1974-1998 – a incité finalement tout ce petit monde à sortir Lost Themes II en 2016 et donc ce 3e volet aujourd’hui.

On y retrouve ces morceaux bien dark dans un style reconnaissable entre mille fait de de guitares et de lignes synthés glacées avec ici et là des passages assez atmosphériques, avec également ce beat minimaliste si reconnaissable sur lequel viennent s’écraser la bass, les les synthés distordues des Carpenter père et fils et les guitares Heavy Metal hurlantes de Davies (Vampire’s Touch).

Un album qui n’a rien à envier aux meilleurs albums sythnwave actuels dont certains artistes – du genre Carpenter Brut – s’affirment comme les descendants les plus directs du style John Carpenter.
Un album sur lequel les sonorités électroniques se font peut-être plus présentes que sur les deux précédents volumes mais avec toujours cette identité musicale très forte, avec des titres uniquement instrumentaux, bien sombres qui évoqueront forcément aux cinéphiles quelques-uns de ses fameux thèmes d’antan et qui constitueront la BO idéale de votre film d’horreur imaginaire du moment.

Benoit RICHARD

John Carpenter – Lost Themes III : Alive After Death
Label : Sacred Bones / Modulor
Date de sortie : 5 février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.