“Cabale à la cour”, de Jean-Michel Delacomptée, ou les réseaux sociaux à Versailles

Court roman historique aux relents théâtraux inspiré d’un passage des mémoires de Saint-Simon, Cabale à la cour est une plongée dans les arcanes de la médisance, la manipulation, l’influence à l’époque du Roi-Soleil. Original et passionnant.

Cabale à la Cour À l’ère du complotisme, de la désinformation, du bashing ou autres joyeusetés sociales contemporaines, il est intrigant de voir une de ses formes ancestrales à la cour du Roi-Soleil. La cabale est dirigée contre le duc Philippe d’Orléans et « son dédain du mariage, son mépris de la religion, son attrait invétéré pour ce qui outrage, ce qui souille », soupçonné entre autres de convoiter le trône vacant en Espagne, au détriment de Philippe V favori du Roi-Soleil. Le tonton du libertin, Louis XIV en personne, n’est pas content. On imagine la rumeur sur l’impie avoir enflé en coulisses royales, s’être déformée en se nourrissant des frasques du neveu, avant d’atterrir finalement entre les oreilles de Saint-Simon, ami d’enfance du Duc, passé par là pour affaires personnelles. Et il se portera sauveur, Saint-Simon, de son ami d’enfance dont « la connaissance intime qu’il a de ses talents contrebalance celle qu’il a de ses faiblesses ». À vrai dire, il détient même la solution miracle pour le tirer de cette sale affaire.

C’est à une passionnante joute de rhétorique théâtrale à laquelle le lecteur est alors convié, le paquet de pop-corn à portée de main. À la manœuvre, Saint-Simon le manipulateur, si habile cuisinier que c’est le duc lui-même qui finira par nommer l’impensable plan pour le sauver. À la défense, le duc d’Orléans, pour qui la solution imaginée est bien sûr inenvisageable.

Rapide texte improvisé à partir des mémoires de Saint-Simon, ce duel de mots entre amis à l’ombre du Roi-Soleil nous plonge dans un délicieux mélange de genres, entre huis-clos théâtral et roman d’époque. Une franche réussite.

“Le bon courtisan est un être double, triple, une enveloppe à ne jamais décacheter.”

Eric Médous

Cabale à la cour
Roman de Jean-Michel Delacomptée
Editeur : Robert Laffont
156 pages – 17,00€ / 11,99€
Parution :  7 janvier 2021