“Le Silence selon Manon” : punk “straight edge”, acouphènes et anonymat

Si l’on considère que la littérature a avant tout la responsabilité de nous faire réfléchir à notre présent d’être humain en interaction avec la société, mais aussi à notre futur en tant qu’espèce, le second roman de Benjamin Fogel, le Silence selon Manon est de la grande littérature !