Exauce-nous, de Bihel & Makyo

exaucenous.jpgDans une province paumée, Léonard, un jeun homme simple d’esprit et qui a , parait-il, le don d’accomplir des miracles, pose toujours la même question »T’as pas vu celle que j’cherche ? » sans que personne ne sache de qui il parle. Une question sans réponse qui fait partie du personnage sans que personne ne cherche à  en savoir plus. C.’est alors que Frank, un jeune scénariste en panne d’écriture, décide de s’intéresser de plus prêt au passé mystérieux de ce garçon pour voir si la réponse à  sa sempiternelle question ne se trouve pas dans son passé.

Au delà  de l’enquête et du côté polar que revêt cette histoire, »Exauce-nous » c’est d’abord l’histoire de petites gens, celle d’un coin perdu en province, d’une poignée de gens que se retrouvent au bistrot pour tromper l’ennui qui semble régner dans cette Sarthe mi-rurale, mi-urbaine ou rien ne se passe… et pourtant.

Bénéficiant du dessin chaleureux de Frédéric Bihel, parfaitement adapté ce type de récit, et d’une narration très fluide, »Exauce-nous » c’est d’abord une historie solide, sensible et touchante signée Pierre Makyo dans laquelle il a su mettre en place des personnages intéressants où les rapports humains occupent une grande place, même si on n’évite pas, par moment, les bons sentiments, souvent présents dans ce genre de récit.
Malgré tout, on restera sur une note positive et on louera d’abord le caractère de cette belle histoire et qui tient en haleine le lecteur jusqu’au dernières pages du livre.

Benoît Richard

3_5.gif

Exauce-nous (one shot)
Scénario : Makyo
Dessin : Bihel
Editeur : Futuropolis
104 pages couleurs – 19€¬
Parution : septembre 2008

1
Poster un Commentaire

avatar
0 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des