Silvain Vanot – Bethesda

vanoti.jpgVoici une nouvelle qui fait bien plaisir : Silvain Vanot est de retour avec un nouvel album. Celui qu’on l’on a découvert presque en même temps que Dominique A, Katerine ou Mathieu Boogaerts revient avec un 6ème album intitulé »Bethesda » du nom d’une ville près de Liverpool, et qui signifie en hébreu »la maison de la grâce ».

Enregistré au Pays de Galles, »Bethesda » sonne, j’ai envie de dire, comme l’album le plus français de Vanot. Ni vraiment pop, ni vraiment folk, ni vraiment rock, mais un peu tout ça en même temps (plus du blues), »Bethesda » rappelle par moment le travail de Manset (« Rivière ») mais aussi les chansons intime de Lambchop (« ô mon amour »). Pas vraiment un insulte pour cet artiste français qui a toujours su s’affranchir de l’étiquette »chanson française » préfèrant marcher en dehors des sentiers battus, en sortant ses albums au compte goutte, en s’octroyant du temps pour des activités parallèles (musiques de films) mais qui revient toujours en temps voulu avec des compos surprenantes nourries d’influences diverses. Des chansons qui partent cette fois encore dans des directions inattendues comme avec très rock »Le Mouton à  trois têtes » dans laquelle Vanot nous gratifie de son plus beau… bellement.

Tout ça pour dire que Vanot n’est toujours pas rentré dans le rang, que ses chansons pleines de poésie ne seront jamais conventionnelles et que l’on peut, je crois, compter encore longtemps sur lui pour nous faire aimer la chanson comme il se doit.

Benoît Richard

4.gif

Tracklist :
ô mon amour
Un Pied derrière
Les Cloches de l’amour
Hawaii
Rivière
Le Mouton à  trois têtes
Nature Boy (étrange garçon)
Bambi blanc forêt noire
Bois flottant
Implacable
Les Fleurs

Megaphone/Coopérative
Sortie : 28 septembre 2009

Retrouvez cette chronique sur Hop Blog avec des titres en écoute.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des