Adam Green – Minor love

226t_copie_1.jpg Adam Green aurait-il décidé de faire concurrence à  Devendra Banhart ? C.’est un peu la question qu’on se pose à  l’écoute de ce nouvel album. Même son cra-cra, même désinvolture, même façon d’arranger les folk songs avec malice…

Si l’ancien membre des Moldy Peaches a toujours su évoluer au fil des albums et nous surprendre à  chaque nouvelle sortie (on se rappelle encore des splendides »Friends of Mine » 2003 et »Jacket Full of Danger » 2006), on peut dire encore une fois qu’avec ce »Minor Love » le pari est réussi car on y trouve des chansons formidables, qui donnent par moment l’impression de sortir d’une machine à  laver mais qui s’adoucissent vite au bout de quelques écoutes.Produit par producteur Noah Georgeson (Devendra Banhart), tiens, tiens » »Minor Love » montre un Adam Green toujours aussi crooner, toujours aussi classieux et doué quand il s’agit de trousser des pop songs, ici plus lo-fi que jamais.

Moins »Jonathan Richman » que sur le précédent (le très accueillant »Sixes and sevens ») mais nettement plus »Lee Hazlewood » Adam Green n’en finit pas de changer de peau, de muer invariablement, mais garde à  chaque fois cette fraîcheur qui rend la plupart du temps ses albums adorables, voire passionnants.

4_5.gif

Benoit Richard

Tracklist :
1 ,· Breaking Locks
2 ,· Give Them A Token
3 ,· Buddy Bradley
4 ,· Goblin
5 ,· Bathing Birds
6 ,· What Makes Him Act So Bad
7 ,· Stadium Soul
8 ,· Cigarette Burns Forever
9 ,· Boss Inside
10 ,· Castles And Tassels
11 ,· Oh Shucks
12 ,· Don’t Call Me Uncle
13 ,· Lockout
14 ,· You Blacken My Stay

Label : Rough Trade
sortie : janvier 2009

Article également publié sur Hop Blog

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des