5+5 = Di Andria (moitié du duo The End)

the-end-duo-photo

« Music For An Imaginary Movie ». C.’est le titre du dernier album de The End, un duo électronique, formé en 2013 par Sox et De Andria qui signe la B.O. d’un film imaginaire qui pourrait être une comédie qui nous ramènent aux ritournelles de Vladimir Cosma ou de François de Roubaix mais également et surtout à  celles de Sebastian, Sébastien Tellier et autres Mr Oizo pour les films de Quentin Dupieux.

Voici le 5+5 de De Andria :

5 disques du moment :

biof

Biof – Tour de France
Pour la beauté des samples français

Mndsgn – Yawn Zen
Pour l’émotion qu’il procure

Knight One – Swords Cry
Parce que c’est vachement bien fait

Todd Terje – It’s album time
Pour son talent de composition, son sens des mélodies

Para One & Tacteel – Fair Enough EP
Parce qu’on ne peut se lasser de ‘Always’

5 disques pour toujours :

nerd-in-search-of

N.E.R.D – In Search Of
Le duo Chad Hugo & Pharrell au sommet de leur art

Afrika Bambaataa & the Soulsonic Force – Planet rock
Parce que c’est les papas de l’electro funk

Busta Rhymes – Extinction Level : the final front
Parce que les beats et le mc sont irréprochables.

Q-tip – Ampiflied
Pour la quantité de »classics » contenus dans cet album.

Alan Braxe & Friends – The Upper Cuts
Parce qu’il réunit quelques pièces fondatrices de la French Touch

Publié Dans

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des