Interview de Marquis de Sade autour de quelques disques

Retour sur une discographie élargie avec Philippe Pascal (chanteur) et Franck Darcel (guitariste) du groupe Marquis de Sade, à l’occasion de leur passage pour un concert à l’Opéra du Rhin de Strasbourg.

Frank Darcel et Philippe Pascal sur la scène de l'opéra du Rhin.
Frank Darcel et Philippe Pascal sur la scène de l’opéra du Rhin à Strasbourg
Credit photo : Hervé Kielwasser

En 1981, à la sortie du second album de Marquis de Sade (Rue De Siam), une fracture s’opère au sein du groupe rennais Post-Punk. Alors que Philippe Pascal veut s’orienter vers une musique plus sombre et Cold, Franck Darcel est attiré lui vers des sons plus Dance et New-Wave. Une divergence de point de vue qui amènera la séparation du groupe et la création d’Octobre et Marc Seberg.
Le groupe s’est reformé en 2017, spécialement pour un concert le 16 septembre 2017 au Liberté à Rennes, et qui a débouché ensuite sur la sortie de l’album Live 16.09.17

On a profité de la venue des deux piliers de Marquis de Sade pour faire le point avec eux sur leurs productions passées et actuelles juste avant leur concert à l’Opéra du Rhin de Strasbourg le dimanche 23 septembre 2018.

Marquis De Sade – White Light White Heat (1980)

P. Pascal : On retrouve cette reprise du Velvet Underground sur la face B de notre 45T Rythmique paru en 1980. Un groupe fondamental à mes yeux et qui est l’une des plus fortes influences de Marquis De Sade. On y retrouve des expérimentations sonores sur des compositions d’apparences faciles, à l’image des deux leaders du groupes, John Cale le musicien défricheur aux côtés de Lou Reed, le songwriter. Il nous arrive encore de reprendre ce titre sur scène.

Octobre – Acteurs (1982)

F. Darcel : Ce titre est celui que je préfère du mini LP Next Year In Asia. Au départ, nous avions opté pour un autre chanteur mais au final c’est Éric Lanz qui s’en est chargé, et c’est sur ce titre qu’il s’en sort le mieux. Mais je suis assez insatisfait du résultat. Par la suite, nous avons remplacé Eric par Patrick Vidal, l’ex-chanteur de Marie et les Garçons. Autant ses paroles étaient vraiment superbes, autant le résultat, là aussi, me laisse sur ma faim. L’enregistrement a été fait de manière trop rapide. Toujours est il, qu’ Acteurs a connu un succès en club et correspond a l’idée que je me faisais de croiser le funk avec la new wave en version française… vers quoi Marquis de Sade ne pouvait tendre.

Marc Seberg – Les ailes de verre (1985)

P. Pascal : Ce titre a une résonance particulière car il est adressé à celle qui deviendra ma future épouse. C’est le seul titre ou je livre un message à quelqu’un que j’aime. II est tiré de notre second album Le Chant Des Terres que je considère comme notre premier vrai album et qui voit l’arrivée de Pascale Le Berre aux claviers. Le précédent album de Marc Seberg 1983 est plus une réponse à la séparation de Marquis de Sade et aurait pu être le troisième album, tel que je l’aurais imaginé.

Etienne Daho – Cowboys (1981)

F. Darcel : Ah oui, je joue de la guitare sur ce titre. Etienne est un pote qui traînait avec nous à l’époque. C’est assez naturellement que nous lui avons donné un coup de main pour son premier album. J’ai produit ensuite La Notte La Notte, et le single Tombé Pour La France. Nous sommes restés amis et nous lui avons demandé, lors de notre réformation, de nous rejoindre sur scène à Paris pour une reprise de Ocean du Velvet Underground.

Philippe Pascal & The Blue Train Chair (2004)

P. Pascal : Je ne pouvais pas faire de blues ni avec Marquis de Sade, ni avec Marc Seberg. C’est seulement au début des années 2000 que j’ai pu me lancer. Malheureusement nous n’avons pas pu tourner comme nous l’aurions voulu et nous n’avons pu enregistrer qu’un disque promo. C’est aussi l’écoute de Nick Cave, dont j’ai adoré la manière dont il s’est approprié le style, ce qui m’a beaucoup inspiré dans ce projet.

Republik – En ce jour on ressent (2017)

F. Darcel : A mon retour du Portugal, où j’ai mené une carrière de producteur, il m’a fallu mon espace de liberté. Republik répond a ce besoin. Sur le premier album, j’ai fait quelques collaboration avec James Chance, Wendy James de Transmission Vamp ou Tom Tom Club. Le second album Exotica d’où est tiré ce titre est plus personnel.

Denner – Inner Voices (2017)

P.Pascal : J ’étais content de chanter sur ce titre. D’autant plus que c’est mon fils qui a réalisé le clip !
F. Darcel : Le chanteur de Denner, Gilles Le Guen, est un pote avec qui j’ai pu collaborer à certaines occasions. C’est une encyclopédie vivante de la new wave et du rock breton. Lorsqu’il m’a demandé de jouer la guitare aux côtés de Chris Frantz et Tina Weymouth de Tom Tom Club sur le titre Stanza j’ai bien évidemment aussi accepté.

Propos recueils par Mathieu Marmillot

Marquis de Sade en concert à l’Opera du Rhin de Strasbourg, dimanche 23 Septembre 2018 dans le cadre du festival Musica et Ososphère.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des