Swamp Thing, un comics d’horreur en passe de devenir un classique

Stupéfaction dans l’univers des Comics, Alan Moore vient d’annoncer sa retraite, nous laissant tous orphelins. Par chance, Urban Comics réédite la série qui l’a fait connaître, précipitez-vous !

Alan Moore présente Swamp Thing, volume 1 -Alan Moore, Len Wein, Stephen Bissette, Berni Wrightson, Dan Day

« Il pleut sur Washington ce soir. Une chaude pluie d’été, dont les lourdes goutes s’écrasent en tâches rondes sur les trottoirs. En ville, les vieilles dames sortent leurs plantes vertes sur les escaliers de secours, comme s’il s’agissait de parents infirmes ou d’enfants rois. »

Alan Moore présente Swamp Thing, volume 1 -Alan Moore, Len Wein, Stephen Bissette, Berni Wrightson, Dan DayNous sommes en 1983, Alan Moore se voit confier le scénario d’une série oubliée, la plus faible du portefeuille de DC Comics. Un ambitieux scientifique travaillant sur la régénération biologique est assassiné. Précipité dans un marais, une réaction chimique le mue en Swamp Thing, mi-homme, mi-plante.

En seulement deux épisodes, Moore dynamite le pitch initial. La créature de Len Wein était, très classiquement, en quête de sa nature humaine. Moore lui ôte tout espoir. Alec Holland est mort. La créature est une plante, doté des souvenirs d’un homme… Allez vivre après un tel traumatisme…

Une série américaine, c’est 23 pages par mois, un rythme inhumain. Stephen Bissette fournit la trame principale. Quand il peine nous la charge, Moore livre des épisodes secondaires confiés à des vacataires. Le dessin aux aplats de couleurs froides, bleus et verts, soulignés à l’encre noire, a vieilli. Le découpage des pages est varié, les pleines pages sont fréquentes et impressionnantes, Bissette aime sa créature.

Au fil des pages, Moore travaille ses personnages, affine ses textes, magnifiquement traduits, et creuse nos propres peurs. Il transcende un genre mineur, la bande dessinée de gare, en futur classique de la littérature fantastique.

« Dans des abattoirs bien loin de leur pré,
Aucune larme ne coulera en mon royaume,
Car ils ne sont que des hommes
Et les hommes ne sont que des chariots en folie.
»

Le succès est immédiat, les ventes s’envolent. Moore ose alors l’impensable : il s’affranchit du code de bonne conduite, qui interdit l’inceste ou la nécrophilie ! Moore ose tout !

Stéphane de Boysson

Alan Moore présente Swamp Thing, volume 1
Scénario : Alan Moore et Len Wein
Dessin : Stephen Bissette, Berni Wrightson et Dan Day
Éditeur : Urban Comics
448 pages – 35 €
Parution : 5 juillet 2019

Alan Moore présente Swamp Thing, volume 1 – Extrait :

Alan Moore présente Swamp Thing, volume 1 -Alan Moore, Len Wein, Stephen Bissette, Berni Wrightson, Dan Day

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des