Cadavre exquis : la candide pop de Therapie Taxi

Agaçants pour certains, talentueux pour les autres, les Therapie Taxi ne laissent personne indifférent. Après un premier album retentissant, les Parisiens reviennent avec un Cadavre exquis dans la droite lignée du premier. On y retrouve une Pop sautillante et acidulée, aux influences plus nombreuses que sur le précédent album, mais sans véritables innovations, sans une nette et franche montée en gamme pour un second opus (trop attendu ?).  Plaisant tout de même.

therapie taxi
© Romain Rigal.

C’est sur EasyZic (site de rencontres de musiciens) en 2012, que Adélaïde Chabannes de Balsac et Raphaël Faget-Zaoui se sont rencontrés. Une rencontre musicale presque fortuite qui va produire en seulement quelques petites années un des groupes Pop Français les plus prometteurs. En 2016, vient se greffer celui qui prendra place derrière la batterie: Renaud Bizart Vincent. À partir de là, la brève formation Milky Way va devenir le groupe Therapie Taxi et enclencher le décollage vers un succès aussi rapide qu’inattendu.

Cadavre-ExquisC’est d’abord sur le net que la hype va fleurir. Un premier titre au doux nom de Salop(e) va venir faire le buzz – un peu facilement – avec des insanités crachées par la douce voix d’Adé sur une mélodie joliment Pop. Un mélange des genres dangereux et parfaitement réussi qui va sortir le groupe de l’ombre.

Le 2 Février 2018 sort leur premier album Hit Sale dont le titre éponyme avec le rappeur Belge Roméo Elvis va cartonner sur les sites de streaming et asseoir un bouche-à-oreilles virtuel plutôt positif en succès réel bien tangible. Une Pop fraîche, un Rock nerveux et quelques relents Electro qui passent bien dans les clubs branchés: La recette paraît simple.
Les inspirations sont nombreuses et évidentes. On entend La Femme et leur Surf Pop acidulé, on reconnait au loin Fauve et cet étrange mélange Rock et Spoken word, on perçoit la Pop rappée, la vulgarité assumée et provocatrice des jumelles d’ORTIES.
Un premier album composite avec quelques facilités d’écriture, des injures gratuites et trop outrées pour être honnêtes. Des appels du pied un peu trop appuyés à un buzz facile et artificiel qui gâchent un peu le potentiel mélodique du groupe.
Un premier disque intéressant mais un peu roublard, qui jette des kilos de paillettes sur les quelques défauts assez rédhibitoires du skeud. Les gamins ont tout de même bien joué le coup et donnent au final l’envie d’aller voir plus loin.

Moins de deux ans après, le trio Parisien (devenu quintet entre temps avec l’ajout de Vincent et Ilan) revient sur le devant de la scène précédé de deux morceaux (Egotrip et Candide Crush) qui raniment instantanément la flamme Pop du premier album. C’est Egotrip d’ailleurs qui ouvre le nouveau disque du groupe et c’est en terrain connu que l’ambiance, les sonorités, nous entraînent.
Les pistes s’enchainent et balancent une Pop clinquante mâtinée d’Electro et de gimmicks Funk. Une suite logique et attendu de Hit Sale, un prolongement naturel aux voies déjà balisées par le groupe là où il fallait – où ils souhaitaient – dépasser les thèmes et le style d’un premier skeud somme toute assez réussi. Une première partie d’album imprégnée du style Thérapie Taxi, bourrée de mélodies Pop sucrées et accrocheuses qui mettent de bonne humeur et filent la patate. Des morceaux très bien produits qui tente de rehausser le niveau de textes grossiers et souvent simplistes, malgré quelques efforts de fait à ce niveau là sur L’équilibre notamment avec un texte plus “engagé” et une ambiance plus sombre ou sur le très réussi dernier morceau du skeud: La Boucle, où le groupe expérimente une nouvelle structure musicale intéressante. Des essais moins fructueux font aussi parti du lot comme Noir avec ISHA et son histoire de fille violée en fin de soirée ou bien de nets ralentissements de rythme et de qualité avec Tous les autres ou XY par exemple. Malgré un disque trop long, de vrais bons morceaux se cachent dans ce remplissage (16 titres putain !) un peu forcé. Les cinq premiers titres font un sans fautes et annoncent avec fracas le disque Pop de cette fin d’année avec de véritables réussites comme Naïve ou Candide Crush et une bombe atomique (Immaculée) mêlant cette Pop sensuelle aux accents Funky et charnels aux lyrics rappés/chantés dans un crescendo sexuel jouissif jusqu’à la fin du titre.

On sait que l’étape du deuxième album est difficile, Therapie Taxi sans véritablement changer son style, son propre ADN musical, ses gimmicks énervants ou son énergie communicative offre un bel objet travaillé aux productions léchées. Cadavre exquis, malgré son nom, reste assez linéaire laissant peu de place à la nouveauté, à l’improvisation mais les membres du groupe en profitent pour ciseler leur style, remettre cent fois l’ouvrage sur le métier et forger leur singulière identité musicale.
Un album de Millennials pour les Millennials ? En tout cas un skeud réussi et même si tout ne fait pas mouche, on se laissera – à nouveau – tenter pour une troisième livraison.

Renaud ZBN

Therapie Taxi – Cadavre exquis
Label : Panenka Music
Date de sortie : 6 décembre 2019

21