5+5 = les disques préférés de Jean-Baptiste Soulard

Jean-Baptiste Soulard sort Le Silence et l’Eau. Un album nourri de l’œuvre de Sylvain Tesson dans lequel on découvre une écriture d’un raffinement absolu. Rencontre avec le garçon à travers 10 albums de son choix.

Jean-Baptiste Soulard
© Hugues Anhes

Compositeur pour le théâtre, Jean-Baptiste Soulard s’est nourri du livre de Sylvain Tesson Dans les forêts de Sibérie, pour tisser les chansons d’un premier album d’une grande poésie et au charme évident.
Plus qu’un hommage à l’auteur globe-trotter, Le Silence et l’Eau permet à Jean-Baptiste Soulard de s’approprier le récit pour présenter un véritable travail de relecture de l’œuvre de Sylvain Tesson, faisant même un pont avec l’adaptation cinéma en proposant un extrait du livre lu par Raphaël Personnaz, qui jouait le personnage central du film.
Entouré également de Blick Bassy, Luciole, Bessa, JP Nataf, celui qui est par ailleurs cofondateur du groupe Palatine, et guitariste pour la chanteuse Israélienne Roni Alter, livre un album plein de profondeur et d’authenticité, dans lequel les morceaux sonnent la plupart du temps pop folk avec une grâce et une sensibilité absolue.
Une telle réussite valait bien un petit 5+5 pour en savoir un peu plus sur les goûts musicaux de Jean-Baptiste Soulard.

5 disques du moment :

Foxwarren – In another life
Andy Shauf est un de ces nouveaux héros folk de la trempe d’un Sufjan Stevens. Récemment il a sorti un side project du nom de Foxwarren. Les chansons sont là comme d’habitude. La production est magique, un mélange de sons vintages avec l’exigence d’une prod moderne.

Shame – Songs of praise
Des fucking teenagers sacrément VNR, c’est assez jouissif !

Lucas Santana – O Céu E Velho Ha Muito Tempo
J’aime beaucoup globalement toutes les productions du label « No Format » et là encore, ils ont signé un artiste sincère et touchant. Je ne suis pas spécialiste de musique brésilienne mais je trouve ce disque très beau.

Odezenne – Bleu fushia
Mon meilleur ami est fan de ce groupe et il m’a traîné un soir à l’Elysée Montmartre, l’an dernier, pour les voir, et depuis je me suis laissé séduire par leur poésie et leurs ritournelles que je définirais ainsi : « Comptines trap pour adultes ». Leur dernier EP est très cool !

Flavien Berger – Contretemps
Je trouve cet album vraiment très réussi, un super album pop en français. Je vois peu d’artistes en France réussir ce subtile mélange.

5 disques pour toujours :

Nick Drake – Bryter Layter
Un disque au climat très pesant mais ô combien inspirant !

Björk – Vespertine
Parce que je ne comprends toujours pas comment on peut accoucher de telles chansons et parce que c’est une des œuvres les plus abouties de Björk selon moi. Tout est magnifique dans ce disque, l’atmosphère, l’objet en lui-même, la production… L’exigence au service de la beauté.

René Aubry – Plaisirs d’amour
Un compositeur français méconnu du grand public mais très actif dans le milieu de la danse, de la musique à l’image. Ce disque m’a toujours accompagné. Disque thérapeutique.

Primus – Tales from the punchline
Parce qu’avant d’écrire des chansons, j’usais mes doigts sur une basse et parce que Les Claypool est un artiste et brillant musicien, humble de surcroît, du peu d’interviews que j’ai pu lire de lui.

Daniel Rossen – EP Gloden mile
Grand fan de Grizzly Bear, je suis tombé sur cet EP à sa sortie, et depuis je n’en démords pas, j’y reviens sans cesse. Les mélodies sont incroyables.

février 2020

Jean-Baptiste Soulard – Le Silence et l’Eau
HORIZON – 6 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.