5+5 = Les disques préférés de Thomas Howard Memorial

Le groupe Breton Thomas Howard Memorial a fait son retour en janvier 2020 avec le très plantant et réussi Bonaventura. Un album dont on trouvera sans doute quelques racines dans leur sélection musicale du moment et de toujours.

Thomas-Howard-Memorial
© Rod Maurice

Au tout début de l’année 2020, les Bretons de Thomas Howard Memorial étaient de retour avec leur 2e album.
Après In Lake paru en 2016, le quatuor a enregistré Bonaventura sous la houlette du producteur Christophe Chavanon (Lou Doillon, Thomas Fersen). L’occasion de retrouver le style assez unique de ce groupe adepte des chansons aux rythmes mid-tempo, des chansons lentes et lancinantes qui laissent entrevoir un chant souvent eu chœur au service de mélodies dévoilant une grande mélancolie. Au gré de titres aussi planants que réussis, on pensera à Pink Floyd ou Radiohead avec même des accents Morriconiens ici ou là. Des références qui viennent, pour certaines, se glisser dans le 5+5 concocté par Thomas Howard Memorial.

5 disques du moment :

Lesneu – Bonheur ou tristesse
Focus sur un artiste breton (brestois) qui vient de sortir un album tout en simplicité. Il remet au goût du jour les slows et une musique mélancolique sans être déprimant. C’est lumineux et frais. A écouter dans son bain avec un verre de cognac 12 ans d’âge !

Dewaere – Slot Logic
Dewaere, c’est des zinzins ! Tu prends ta caisse sur la quatre-voies et tu fonces… cet album ne s’arrête jamais, il est court, mais tellement efficace, c’est « bourrin » et mélodique a la fois. Chaque personne a sa place et apporte son originalité, sa créativité et sa folie. Maxwell le chanteur est un crooner de fou, et tranche avec la zik, mais le mélange est assez unique.

Billie Eilish – When We All Fall Asleep, Where Do We Go?
Sa collaboration avec son frère donne un enchaînement de singles intemporels mais très personnels. Et évidemment la voix et les interprétations de Billie Eilish sont à chaque mesure justes et remplis de douceur. Ils ont créé un univers sombre et moderne reconnaissable dès la première note.

Dope Lemon – Smooth Big Cat
Pas grand chose à dire à part : « écoutez ! ». Je pense qu’il fait partie des artistes Folk les plus sincères actuellement et ça fait du bien de savoir qu’il en reste encore. Mais attention quand même à la drogue c’est pas bien.

Lana Del Rey – Norman F*****g Rockwell!
Cet album se rapproche assez bien de notre album Bonaventura, j’ai l’impression qu’elle est entrée en studio et a enregistré des trucs, et que c’est ce qui en ressort. Le morceau Venice Beach en est le meilleur exemple, tu te dis que ça a « boeuffé » grave. Des mélodies de fou, un son formidable, c’est un album intemporel, il aurait pu être aussi l’album de toujours, mais ça, on va attendre de voir si on l’écoute encore dans 10-20 ans.

5 disques pour toujours :

John Frusciante – Niandra LaDes and Usually Just a T-Shirt (1994)
Un album écorché. Le premier de Frusciante, à une période où il a frôlé la mort à plusieurs reprises durant cet enregistrement.
Sa musique évoque un mal être constant, le refus du succès… Parallèlement la même année, un certain Kurt Cobain appuyait sur la gâchette pour des raisons semblables ? Il faut s’accrocher pour en finir avec cet album, paradoxalement sombre mais d’avantage lumineux ! Bourré de sincérité qui respire le confinement sordide. C’est mal joué mais tendre, faux mais beau, caricaturé mais profondément personnel. La musique en fait.

Unknown Mortal Orchestra – Multi Love
Un album à tubes. Entre pop-psyché réconfortante et disco-rock moderne ou encore soul. Ils ont frappé là où on ne les attendait pas. Non sans rappeler leurs voisins Tame Impala, c’est un album juste et audacieux mélodiquement comme artistiquement, qui touche à tout sans être indigeste. A écouter dans sa Ford Torino (si t’en as une) avec ses Ray-Ban et ses gants noirs.

Pink Floyd – The Wall
C’est mon album de chevet, un grand classique, mais surtout c’est un album qui a guidé toute ma vie, et qui m’inspire au jour le jour. C’est aussi un album avec un son en avance sur son temps. Quand tu écoutes les prod de l’époque, c’est beaucoup plus cheap. Le film est tellement bouleversant et prête a réfléchir sur soi et les hommes en général. Cet album sera toujours d’actualité.

David Bowie – Blackstar
Je pourrais mettre toute la discographie de Bowie mais je ne garde que celui la car le dernier et donc avec une résonance différente.
Album testament, mais pas macabre pour autant. Bowie parle de la mort, de sa mort mais avec une poésie et énergie bouleversante.
Enregistré avec un quatuor de jazz, l’album sonne très moderne mais on retrouve les thèmes et son très Bowie. A écouter en pensant au grand monsieur et artiste qu’est Bowie.

Coldplay – Parachutes
Cet album incroyable est à mon sens, une référence dans la musique Pop-Rock des années 90-2000. C’est mon idéal dans le genre parce que malgré la simplicité des compositions, des mélodies et des structures, on peut ressentir de réelles émotions et se laisser bercer. Ce que j’aime par dessus tout dans cet album, c’est qu’il s’écoute n’important quand : le matin, le soir, l’hiver, l’été, dans la joie ou la tristesse.

Thomas Howard Memorial – Bonaventura
Upton Park – 31 janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.