INITIALES S.G : L’étonnant Serge Gainsbourg : Le persévérant Serge Gainsbourg

Pour les 30 ans de la mort du grand Serge Gainsbourg. Ses 16 albums studios chroniqués par lui-même ou presque. Cette semaine “L’ étonnant Serge Gainsbourg” enregistré avec l’orchestre d’Alain Goraguer et sorti le 5 avril 1961.

Marre ! Marre ! MARRE ! !Marre de ces cabarets puants ! Marre de Milord l’arsouille et de ces pimbêches qui viennent s’encanailler ! Marre de bouffer de cette putain de vache enragée !

Deux disques et que dalle !

“Un joli succès critique” ! Ça paye pas les factures les jolis succès critique !!

Moi c’est une Rolls que j’veux… Une Silver ghost de 1910 !

C’est pas en cachetonnant de cabarets en cabarets que j’vais pouvoir m’la payer.

L’étonnant Serge Gainsbourg. Voilà comment ils ont appelé mon dernier disque.

Ah ça va les étonner ! Nerval et la nouvelle mode du Rock’n’Roll.
Du Hugo dans une mélopée à faire chialer un poilu de 14. “Vous êtes bien belle, et je suis bien laid..” qu’il disait le Victor. C’était cousu pour bibi ça !
Des rythmes Sud-Américains. Du swing. Et du Jazz ! ! Encore du Jazz !

C’est vrai qu’il y a un peu de tout dans cet album. Ils avaient pas tort au final Mercury, il est étonnant ce Serge Gainsbourg !

Tiens, hier je suis allé chez Jacques Prévert. J’ai fait une chanson sous forme d’hommage à ses feuilles mortes. Il m’a bien reçu. On a même bu du champagne à 10 heures du matin.

Elle va peut-être me porter chance la chanson de Prévert ? !

Renaud ZBN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.