5 + 5 = Les disques préférés de Annika and The Forest

En attendant la sortie de Même La Nuit, le nouvel album de Annika and The Forest prévu pour le 1er octobre 2021, on découvre la sélection 5+5 de l’artiste suédoise dont la dernière réalisation long format, She, remonte à 2017.

Annika And The Forest

“En faisant cet exercice, je me rends bien compte que j’ai tendance aujourd’hui à écouter des titres seuls… et ça me donne envie de réécouter les albums en entier…” (Annika)

5 disques du moment :

MYD – Born A Loser – Let You Speak

Le titre Let You Speak donne envie de se lâcher, de danser, surtout de l’écouter en boucle… Les guitares un peu fausses me prennent direct et me rappellent des artistes tels que Connan Mockasin et The Cure…  J’adore.

FRANKY GOGO – Fast And Too Much et aussi…. The Purple Rest

J’ai découvert l’artiste Tatiana Mladenovitch en tant que batteuse pour Bertrand Belin. Aujourd’hui l’artiste à un nouveau projet solo, Franky Gogo, dont le premier EP vient de sortir. Je trouve que les deux clips liés au chansons « Fast And Too Much » ainsi que « The Purple Rest » témoignent parfaitement de la profondeur et de la multitude de facettes que l’on peut entendre dans ses compostions.

CONNAN MOCKASIN – For Ever Dolphine Love

J’ai découvert Connan Mockasin grâce à un ami artiste qui m’a emmené le voir en concert. J’ai été époustouflé. J’ai adoré la façon avec laquelle il commence ses morceaux, puis soudain nous fait changer d’univers, de tempo et de rythmique. Ses traitements de voix et de guitares très prononcés sont fabuleux. C’est pour moi une vraie référence musicale aujourd’hui.

FEVER RAY Fever Ray – When I was young

L’artiste Karin Dreyer, Suédoise, à une voix avec une présence unique… Le titre et le clip sur son projet solo vont main dans la main. L’écoute pour moi du titre « When I Was Young » est encore meilleure en regardant le clip. Fever Ray est le projet solo de la chanteuse qui a aussi le projet avec son frère… THE KNIFE.

LIMOUSINE – La Gaviota

Je les connais personnellement et les ai toujours aimés. J’ai travaillé avec Maxime Delpierre sur 3 morceaux qui figurent sur mon prochain album. Ce morceau qui est instrumental, me donne envie de pleurer et de rire de soulagement à la fois. Le sentiment est énorme.

5 disques pour toujours :

BILLIE HOLIDAY – Lady In Satin

Sur cet album qui est le dernier de Billie Holiday, la chanteuse enregistre plusieurs fois le morceaux “The End Of A Love Affair…” On a l’impression qu’elle n’arrive pas à affronter la personne dont elle parle… Elle commence, puis s’arrête en disant qu’elle n’y parvient pas. A un moment l’orchestre joue sans elle, puis elle chante seule à son tour, jusqu’à ce qu’elle enregistre le titre en entier. Pourtant, à chaque prise, elle est en fait parfaite… Cet album est un bijou…

MASSIVE ATTACK – Protection

Lorsque j’ai découvert Massive Attack c’était grâce au titre Karmacoma. En boucle. Je l’écoutais en boucle. L’univers figé du placement vocal toute en étant complètement mobile aux niveaux des instruments. Le clip de Karmacoma utilise plein de références du cinéma. C’est un régal. Ensuite vient l’album Mezzanine… encore un régal.

NIRVANA – Nevermind

J’écoutais ça en boucle quand j’avais 16 ou 17 ans… Et je m’intéressais beaucoup aux paroles. Il y avait de vraies clefs cachées à trouver dans chaque morceau. Souvent la clef se trouve dans le pont. Ici le pont est à la fin. Le texte dit que tout va bien en quelque sorte, puis il finit par dire « a denial » qui peut se traduire par un déni. C’était le cas aussi pour The Pixies avec Where Is My Mind

A-HA – Hunting High and Low

J’adorais A-HA, ce mélange entre pop et mélancolie… Trop bon…. J’adorais particulièrement le titre « Hunting High and Low », et quand le clip « Take On Me » est sorti, qui mélange images et dessins, on avait l’impression qu’on pouvait faire partie des dessins… Le graphisme collait parfaitement bien avec le sujet de la chanson.

THE PIXIES – Surfer Rosa

J’écoutais « Surfer Rosa » mais aussi « Doolittle ». La dynamique du groupe de musique est une explosion d’émotions. Les textes sont à décortiquer dans tous les sens du terme et offrent des multiples possibilités d’interprétation.

Annika and The Forest – Pretence.
Extrait du nouvel album Même La Nuit.
Sortie prévue le 1er octobre chez Whatever / Kuroneko

Pretence a été enregistré à Göteborg en Suède avec le producteur et arrangeur Charles Storm (Mando Diao, Håkan Hellström, Roxette, Surfer Rosa…). On retrouve sur ce titre les musiciennes qui accompagnent la carrière d’Annika : Edith Fambuena (guitares, claviers) et Zoé Hochberg (programmations, batterie) qui sont elles aussi allées enregistrer dans le pays natal d’Annika pour ce titre aux couleurs franco-suédoises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.