[canal+] American Crime story : Impeachment… Les dessous de l’affaire Monica Levinsky

American Crime Story remet en lumière un fait criminel majeur de l’Amérique contemporaine à  travers un angle social ou politique. Pour cette saison 3, elle ausculte les mécanismes qui ont conduit à “l’affaire Bill Clinton / Monica Levinsky” appelée aussi “Monicagate”.

IMPEACHMENT : AMERICAN CRIME STORY - Saison 3
© Twentieth Century Fox Film Corporation and FX Productions, LLC. All rights reserved.

Après l’affaire O.J. Simpson, et l’assassinat de Gianni Versace, le réalisateur Ryan Murphy revient pour une troisième saison de la série American crime story avec un retour sur l’affaire Monica Levinsky.
Impeachment : un terme qui est revenu dans l’actualité dans les derniers mois du mandat de Donald Trump, mais que l’on avait véritablement découvert à la fin des années 90 au moment où Bill Clinton, alors président des États-Unis pour la deuxième fois, se trouve accusé de parjure et risque la destitution. Si la question de cette destitution, n’est pas vraiment au cœur de l’intrigue de cette série, en revanche elle va être la conséquence de nombreux faits relatés tout au long de 10 épisodes passionnants.

AMERICAN CRIME STORYSi pour beaucoup d’entre nous et notamment les plus jeunes, “l’affaire Monica Lewinsky” reste assez vague dans les esprits, cette série arrive à point nommé pour nous rafraîchir la mémoire, et nous raconter en détail comment et pourquoi le scandale est arrivé et la manière avec laquelle il a été exposé aux yeux de l’opinion publique et comment il a permis au camp républicain de tout mettre en œuvre pour faire tomber Clinton.

L’approche de la série, à la fois précise et rigoureuse, va permettre donc de nous replonger dans l’époque, et de resituer la plupart personnages-clés qui ont joué un rôle dans cette affaire. Une affaire vue à travers le regard des femmes, en premier lieu celui de Monica Levinsky (productrice de la série), mais également à travers le regard de celle qui a tout fait pour confondre Monica et rendre l’affaire publique, Linda Tripp, incarnée par une Sarah Paulson méconnaissable derrière son imposant maquillage.

La jeune Beanie Feldstein incarne quant à elle, à merveille, toute la fragilité et la détermination de la jeune Monica Levinsky prise dans un tourbillon politico-médiatique. Quant à Clive Owen, sous les traits de Bill Clinton, il se montre aussi parfait dans le rôle du chef d’état américain, à la fois manipulateur, conciliant, prédateur et victime, donnant par moment l’impression de ne pas comprendre vraiment ce qui lui arrive.

Et ce qui aurait pu n’être qu’une série un peu people, un peu graveleuse, un peu voyeuse, devient au fil des épisodes une véritable thriller psychologique à travers notamment ces scènes durant lesquelles la soi-disant amie de Monica, Linda Tripp, enregistre à son insu leurs conversations téléphoniques avec l’intension de la faire parler longuement sur sa relation intime avec Clinton.

Derrière ce portrait de femme ambivalente, amoureuse, victime, naïve et responsable, c’est aussi un portrait de l’Amérique d’avant que nous propose HBO, un Amérique insouciante qui précède le 11 septembre 2021, montrant tout un pays vivant au rythme des révélations de cette affaire judiciaire.
Une affaire plus complexe qu’elle n’y parait au départ, particulièrement bien racontée, et qui permet également de mieux comprendre tous les rouages et les fonctions dans une administration américaine dans l’organisation diffère assez de la notre.

Benoit RICHARD

American Crime story : Impeachment
Série américaine créée par Ryan Murphy, Larry Karaszewski, Scott Alexander
Avec Beanie Feldstein, Clive Owen, Sarah Paulson…
10 épisodes de 45 minutes
Chaîne d’origine : FX Networks
Diffusion France sur Canal+ le 7 septembre 2021