“Comme une comète” : le témoignage courageux et sincère d’un enfantement pénible

Comme une comète est l’histoire d’un accouchement difficile, puis d’un combat contre une maladie génétique rare. Avec pudeur, Aurélie Cop raconte son effondrement moral et physique, puis sa lente reconstruction : être mère, cela s’apprend.

Comme une comète - Aurélie Crop
© 2021 La Boîte à bulles

Amandine attend son premier bébé. Graphiste, elle a hâte d’en finir afin de se consacrer à son livre. L’accouchement est plus difficile que prévu. La césarienne, puis les premières nuits, sont affreuses. En plaine déréliction, elle a le sentiment qu’une « comète s’est écrasée sur sa vie ». Les premières semaines sont épouvantables, au point qu’elle se croit dépourvue de tout amour maternel.

Comme une comète - Aurélie CropAlors qu’elle s’apprête à reprendre le travail, elle apprend que le petit Max est albinos. La terre s’effondre pour la seconde fois sous ses pieds. Alors, Amandine va se battre, avec son compagnon, sa propre mère et quelques amies. Elle veut comprendre la maladie pour anticiper les difficultés de Max afin de mieux l’aider.

Avec une grande sobriété, Aurélie Cop parvient à représenter l’épuisement de son héroïne et la contraction de son univers, notamment par une succession de toutes petites cases aux injonctions répétitives. Puis, viendra la faille temporelle et l’incompréhension. La grande sobriété du dessin et la limitation de la colorisation à une palette de six couleurs claires et douces contrebalancent la noirceur apparente du propos.

Féministe engagée, elle est lucide : une égale répartition des tâches à l’intérieur du couple ne résoudra pas tout. La mère conserve une vigilance de tous les instants et une capacité d’anticipation qui lui imposent une pression mentale supérieure à celle de son sympathique, mais tête en l’air, compagnon.

Aurélie Cop ignorait tout de la souffrance de l’accouchement et du post-partum. Son livre vise à prévenir les futurs parents. Ils sauront, les langues se sont déliées. Pour autant, jamais elle ne s’apitoie sur son sort. Au contraire, elle nous partage ses peurs, ses épuisements, mais aussi ses joies, et au final, son amour pour son fils Max. Une lecture indispensable pour tous les parents.

Stéphane de Boysson

Comme une comète
Dessin et scénario : Aurélie Crop
Éditeur : La Boîte à Bulles
272 pages – 27 €
Parution : 20 octobre 2021

Comme une comète – Extrait :

Comme une comète - Aurélie Crop
© 2021 La Boîte à bulles