[France TV] “Basquiat, un adolescent à New York” : la naissance d’un artiste

Le film Basquiat, un adolescent à New York diffusé en replay sur France Télévision revient sur les premières années (1978-1981) de la vie de l’artiste dans un New York créatif et délabré.

Galerie Bruno Bischofberger – CC BY-SA 4.0 Wikimedia Commons

Belle surprise que ce documentaire consacré à Jean-Michel Basquiat (1960-1988) et diffusé sur la chaine public France Télévision. Sa réalisatrice Sara Driver a eu la bonne idée de se focaliser sur les jeunes années du tagueur, alors âgé de 18 ans et qu’elle a elle-même côtoyée. Le film nous plonge à New York, en immersion dans un Manhattan lugubre et délabré dont les témoignages, narrés par ceux et celles qui y ont habités, sont sans concessions.

 Basquiat, un adolescent à New York Cette période est celle des vaches maigres, Basquiat squatte à droite, se dope à gauche et peint ses tags partout où il peut. D’évidence, le graffeur sait ce qu’il veut et comment l’obtenir sans en avoir l’air. Les musiques post punk, no wave, noise ou expérimentales sont des compagnons qui l’accompagnent partout, du 57 Club au Mudd Club, puis jusqu’au bout de la nuit. Le parcours est semé d’embuche mais Basquiat, qui signe ses tags Soma, maitrise la punchline, la typographie et la technique pour vite devenir un incontournable du graff à Manhattan.

Les interventions de ses compères tagueurs Al Diaz, Fab Five Freddy, des cinéastes Coleen Fitzgibbon et Jim Jarmusch, l’écrivain et éditorialiste Glenn O’Brien qui a produit le film culte Downtown 81 où de sa garde rapprochée, permettent de mieux appréhender sa réussite au milieu des copains et copines d’un soir ou d’un mois, de l’explosion de la drogue, cocaïne et héroïne devenues courantes et des graffitis qui ornent la ville comme dans un musée à ciel ouvert. L’évolution artistique de Basquiat est disséquée, les expositions et autres répétitions filmées jusqu’à sa rencontre avec Andy Warhol, qui lui achète un jour, une carte postale peinte. Un an plus tard les deux artistes collaboreront activement jusqu’en 2005. Basquiat, un adolescent à New York pose un regard empli de bienveillance et sans tabous sur une époque révolue et dresse un portrait assez réaliste de Jean-Michel Basquiat réputé pour son panache et son impertinence.

 Mathieu Marmillot

Basquiat, un adolescent à New York
Réalisation : Sara Driver
Sortie en salle le 19 décembre 2018
Durée : 76mn

A voir En replay sur la plateforme France TV : du 20 janvier ai 26 févier 2022