Titre par titre Barzin – Voyeurs In The Dark

Barzin Hosseini a sorti, il y a peu le sublime Voyeurs In The Dark, habité par ce doux et subtil mélange d’évidences et d’énigmes, de chausse-trappes et d’intentions transparentes. Comme toujours chez le canadien, il est question de contrastes et de mystères jamais totalement résolus, il fallait bien ce titre par titre pour trouver quelques pistes éclairantes.

© Sara-Collaton

Barzin Hosseini est trop rare mais comme tous les artistes rares, chacun de ses passages dans notre monde est lui-même un instant rare, un foisonnement de moments de vérité, de fragments de complicité et de touches d’éternité. Voyeurs In The Dark, son quatrième album, après neuf trop longues années d’absence, est un bel exemple de résilience mais aussi de respect de son public. Acceptant de se voir vieillir et par là-même de laisser grandir et s’épanouir de nouvelles thématiques, Barzin Hosseini ne trahit jamais son manifeste d’éternel romantique qui le rend parmi les personnages les plus attachants et les plus discrets aussi de la Pop internationale. Tout en nuances, il parvient à construire quelque chose d’absolument neuf tout en n’oubliant jamais son passé. On a voulu échanger avec lui sur ce quatrième disque magnétique.

Voyeurs in the Dark

Quand j’ai écrit cette chanson, c’était une simple ballade. À l’origine, je voulais l’enregistrer avec juste un piano et une voix. Mais j’ai continué à la bricoler et, petit à petit, j’y ai ajouté de plus en plus d’instruments jusqu’à ce qu’elle devienne ce qu’elle est maintenant. Peut-être qu’un jour, je reviendrai en arrière et l’enregistrerai comme je l’avais prévu.

Born Yesterday, Born Tomorrow

C’est l’un des morceaux qui restait de la bande originale que j’avais faite pour le film Viewfinder. Je n’ai pas réussi à lui trouver une place dans le film, alors j’ai décidé de l’utiliser pour le nouvel album.

Knife in the Water

Avec cette chanson, j’ai l’impression d’avoir puisé dans mon amour de la musique psychédélique. En grandissant, mon éducation musicale a été influencée par de nombreux groupes de ce genre, comme Pink Floyd, Hendrix, les Doors, etc. Ces groupes ont laissé une marque sur ma psyché musicale. Et donc, je pense que cette influence s’est vraiment manifestée dans cette chanson, et j’ai essayé de l’embrasser.

Watching

J’ai toujours aimé l’idée des duos. Et cette chanson était une bonne occasion de faire intervenir une autre voix. J’aime l’idée que les deux intervenants se parlent dans une chanson. Je veux trouver un moyen d’utiliser davantage cette approche dans mes futures chansons.

Golden Stairs

Il y a un sentiment d’espoir dans cette chanson que je ne pense pas pouvoir atteindre normalement dans mes chansons. Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles l’écriture de morceaux instrumentaux me plaît. Cela me permet de puiser dans d’autres aspects de moi-même.

I Don’t Want to Sober Up

Il y a une ambiance dans cette chanson que je ne comprends pas bien ou que je ne reconnais pas, et je pense que c’est pour cela que j’ai décidé de l’enregistrer pour cet album. J’aime cette place peu familière qu’occupe cette chanson.
Je suis devenu assez obsédé par la réalisation d’un clip très élaboré pour cette chanson. J’ai travaillé sur le script du clip pendant très longtemps. J’ai fait un essai de tournage pour voir si je pouvais le réaliser, mais j’ai réalisé que ça ne ressemblerait pas à ce que j’avais en tête. J’ai donc malheureusement abandonné tout le projet.

Impossible Voice

Cette chanson est basée sur des harmoniques à l’archet. J’adore les harmoniques à l’archet. Si je pouvais faire un album entier en utilisant cette approche, je le ferais.

It’s Never Too Lose Your Life

Cette chanson était le morceau le plus difficile à accoucher sur tout Voyeurs In The Dark. Il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver comment l’arranger. Je dois dire que j’aime beaucoup la batterie jouée par Marito Marques. Elle a vraiment donné vie à la chanson. Sa batterie m’a vraiment aidé à trouver une direction pour cette chanson. Donnez-moi un bon rythme et je ne me sentirai jamais perdu dans le monde.

Impossible Voice

Parfois, lorsque je prends du recul et que j’écoute ce qui sort de moi lorsque j’aborde des morceaux instrumentaux, j’ai l’impression de puiser dans un côté spirituel de ma personne. Quand je regarde plusieurs de mes chansons, je remarque que le mot “Dieu” revient sans cesse. Je trouve intéressant qu’une personne qui ne croit pas en l’existence de Dieu l’évoque sans cesse dans sa musique. Je me demande ce qui se passe avec moi ?

To Be Missed in the End

Mark Strand est un poète américain dont j’admire le travail. Cette chanson a été inspirée par un passage d’un de ses poèmes. Il écrit :

For those neither famous or dead
at the bottom of their yearning to be absent
is the hope that they will be missed.

Pour ceux qui ne sont ni célèbres ni morts
au fond de leur désir ardent d’être absents
reste l’espoir qu’on les regrettera.

 

Voyeurs In The Dark est sorti le 22 avril 2022 chez Monotreme Records. Un grand merci à Barzin Hosseini pour sa disponibilité et sa grande gentillesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.