[HBO] “We Own This City” : Un retour à Baltimore sous très haute tension

David Simon et George Pelecanos de retour à Baltimore avec We Own This City, pour nous raconter dans une passionnante minisérie HBO la déchéance une brigade anticriminalité qui a sombré petit à petit dans la criminalité.

WE-OWN-THIS-CITY-photo
© Home Box Office, Inc. All rights reserved.

20 ans après The Wire, cette série américaine considérée comme l’une des œuvres majeures du genre, David Simon et Goerge Pellecanos reviennent avec We Own This City, une minisérie pour le compte de la chaîne HBO.
L’occasion de se replonger à nouveau dans la ville de Baltimore et plus précisément au cœur de sa police pour découvrir les méthodes et les dérives qui ont conduit à de nombreuses arrestations de policiers ripous.
Mais en réalité l’histoire est bien plus compliquée que ça, car au-delà des faits de corruption, la série dresse évidemment un portrait plus large de cette cité vu à travers le prisme de sa Police et de sa hiérarchie, en remontant jusqu’au maire de la ville.

WE-OWN-THIS-CITY afficheDans une mise en scène sobre, les réalisateur propose une nouvelle fois un récit qui se veut le plus réaliste possible, mettant en scène les témoignages de policiers corrompus, racontant durant leur interrogatoire la manière avec laquelle la “Gun Trace Task Force” travaillait, n’hésitant pas, quand il le fallait, sortir du cadre de ses fonctions, faire preuve de violence, de manipulation ou de mensonges.
Sur plusieurs niveaux de temporalité, la série raconte de manière très explicative les méthodes employées par ces flics, plus ou moins couvert par une hiérarchie qui ne voulait rien savoir, et qui attendait avant tout des chiffres et des résultats de ses hommes chargés de procéder à un maximum d’arrestation, de saisies d’armes ou de drogue afin de rendre les rues de Baltimore plus calmes, et ainsi de réduire le nombre d’homicides.

Une série qui se regarde avec beaucoup de curiosité et aussi d’effarement par moment face à l’impunité dont font preuve ces représentants des forces de l’ordre aux méthodes de voyous
Le récit montre bien d’ailleurs la dérive criminelle de ces policiers, pour ainsi dire livrés à eux-mêmes, et qui n’hésitaient pas à se mettre dans la poche des liasses de billets ou des kilos de drogue au moment de saisies chez les trafiquants.

A la tête de cette bande de policiers véreux, on retrouve l’acteur Jon Bernthal, repéré il y a quelques années dans la série The Walking Dead, personnage haut en couleurs, au mental d’acier qui niera jusqu’au bout son implication dans les faits de corruption. À ses côtés, on retrouve Darrell Britt Gibson, Josh Charles et tout une flopée d’acteurs très bons incarnant des policiers afro-américains passées “de l’autre côté de la barrière”.

Une série qui n’a sans doute pas la force The Wire – qui était un projet d’une ambition et d’une envergure plus grande -, toutefois on appréciera ce rapide retour à Baltimore pour retrouver le talent de de Simon et Pelecanos au service d’un scénario captivant, pour comprendre comment une brigade anticriminalité a pu sombrer petit à petit dans la délinquance. Une histoire à la fois classique et intime de policiers frustrés par des salaires peu élevés, attirés par l’argent facile et qui, à force de sentiment de tout puissance, ont baissé la garde et on fini par tomber.

Benoit RICHARD

We Own This City
Série Américaine créée par David Simon et George Pelecanos
Avec Jon Bernthal, Wunmi Mosaku, Jamie Hector…
Genre : Drame, Policier, Thriller
6 épisodes de 60 minutes environ
Première diffusion sur HBO / OCS France  à partir du 25 avril 2022