« Carcajou » de Djilian Deroche et El Diablo : quand le pouvoir absolu et la fortune rendent fou

En associant habilement le polar et le western, El Diablo et Djilian Deroche nous ont ciselé une sombre et riche histoire d’envies, de vengeances et d’amour déçu.

Carcajou - Djilian Deroche et El Diablo
© 2024 Sarbacane / Deroche / El Diablo

Bien que de petite taille et farouchement solitaire, le carcajou, ou glouton, est considéré comme le plus agressif des animaux sauvages. Dans les années 1860, le vieux Gus Carcajou vit seul, et ce depuis des décennies, sur sa colline du fin fond de l’Alberta. À Sinnergulch, la petite ville la plus proche, on raconte que ce métis d’indien Nakoda aurait, jadis, tué à mains nues un carcajou. On raconte aussi que des esprits, les terrifiants wendigos, auraient exterminé une tribu indienne après qu’elle se fut opposée à l’union de ses parents. Si l’orpailleur est craint, Jay Foxton, l’homme le plus riche de la ville, n’a cure de ces racontars. D’une main de fer, le potentat local tient la mairie, la police et la justice. La terre de Carcajou est riche en pétrole. Que ce soit par la force ou par la ruse, Foxton est bien décidé à la lui racheter. Or, à l’image du glouton, Carcajou n’a peur de rien : l’affrontement sera rude.

Carcajou - Djilian Deroche et El DiabloPour sa première bande dessinée, Djilian Deroche livre un dessin semi réaliste, parfaitement lisible et singulier, qui associe des personnages bien croqués à de rares, mais magnifiques, paysages hivernaux. Le lecteur frissonnant a tôt fait d’être saisi par le froid canadien et la violence des passions.

Installé depuis près de dix ans aux Canada, El Diablo nous offre un beau et cruel polar ancré dans un rude monde de pionniers. Le scénario entremêle convoitises et meurtres, vengeances et lynchages. En dévoilant l’origine lointaine de leurs failles ou de leurs démons familiers, quelques habiles flash-backs viennent épaissir ses personnages. Tous, ou presque, semblaient frappés par la cupidité ou la peur. Tous portaient leur part d’ombre.

Selon la mythologie des Premières Nations algonquiennes, le wendigo est une créature maléfique et anthropophage, d’origine humaine, mais ayant succombé à l’avidité. Alors, contrairement à la rumeur qui monte dans Sinnergulch, le wendigo pourrait ne pas être Carcajou, mais le cupide Foxtron… Mes amis, méfiez-vous des wendigos !

Stéphane de Boysson

Carcajou
Scénario : El Diablo
Dessin : Djilian Deroche
Éditeur : Sarbacane
224 pages – 26 €
Parution : 6 mars 2024

Carcajou — Extrait :

Carcajou - Djilian Deroche et El Diablo
© 2024 Sarbacane / Deroche / El Diablo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.