Holden – Fantomatisme

holden_fantomatisme.jpg Si la formation emmenée par Mocke et Armelle Pioline prend son temps (seulement 4 albums en 11 ans : »l’arrière Monde » »Pedrolira » »Chevrotine » et maintenant »Fantomastique »), c’est sans doute parce qu’elle aime laisser tranquillement mijoter ses ritournelles, ses chansons faussement naîves et poétiques, si élégamment interprétées par Armelle, sur des musiques douces et légères dans une production parfaite signée du toujours fidèle Señor Coconut/Uwe Schmidt, producteur musicien allemand exilé au Chili, pays où le groupe semble lui aussi s’être établi.

A l’abri des modes et des projecteurs hexagonaux, Holden construit sa musique patiemment et nous livre un quatrième album rempli de chansons (rétro ?)pop, plus belles les unes que les autres, à  la fois mélancoliques et voluptueuses et qui indiquent que le groupe a atteint là  une belle maturité.
Une maturité qui s’exprime à  travers onze titres rayonnants, à  la fois simples et extrêmement soignés dans lesquels on découvre des mélodies lumineuses, des harmonies limpides. Onze titres où l’électronique se met au service de la bossa, du jazz, de l’exotica, du krautrock pour une Lounge Music moderne en tout point réussie.

Textes très beaux, musiques impeccables, on a envie de dire qu’il ne manque rien à  cet album que l’on rangera tout à  côté d’autres, aussi précieux, signés Autour de Lucie, Françoiz Breut, ou encore Broadcast, Juana Molina, Stéreolab« 

4.gif

Benoît Richard

Tracklist :
1. Les Animaux Du Club
2. Dans La Glace
3. Mia
4. La Fin D’Une Manche
5. Un Toit Etranger
6. Maureen, Katie, Maya Aussi
7. Longue Est Ma Descente
8. Où Sont Vos Bras Monsieur
9. Les Grands Chevals
10. La Carta
11. Je Dois M’En Aller

Le Village vert/Pias
Sortie : 23 mars 2009

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des