20 albums de jazz à retenir pour 2016

Même s’il se fait rare dans nos pages, le jazz occupe une place de choix dans nos playlists tout long de l’année. Voici donc notre sélection « coups de coeur » pour 2016.

 

Si la dominante est plutôt aux musiques, pop, rock, electro à la rédaction de BENZINE, on ne se refuse pas un bon petit disque de jazz de temps en temps. Voici donc une sélection de 20 albums que l’on espère représentative des divers courants du jazz actuel. 20 albums qui, en tout cas, ont touché notre cœur, notre esprit et nos oreilles en 2016.

Marc Buronfosse – ÆGN
Le jazz nordique et brumeux s’invite sur l’île Paros dans ce disque comme un appel à la transe, soutenu par la bass 6 cordes de Marc Buronfosse. Abalone Productions. spotify

Guillaume Perret – Free
Le saxophoniste Guillaume Perret en solo dans cette production où les machines se taillent la bourre avec le sax tenor dans un ensemble étrange et sinueux, aux allures de BO pour film noir futuriste. Intense. Kakoum Records. Spotify

Samy Thiébault – Rebirth
Accompagné notamment d’Avishai Cohen, le saxophoniste français nous offre un disque superbement arrangé, aux couleurs estivales, très chaleureux, où le swing et la mélodie prédominent. Gaya Music Production. Spotify

Snarky Puppy – Culcha Vulcha
Jazz-funk fusion au programme de cet album du collectif rassemblé autour du bassiste Michael League. Une production remarquable pour la richesse de ses arrangements et la palette musicale qu’elle déploie. Decca Records France Spotify

Pierre Bertrand – Joy
Là encore un jazz scintillant de milles teintes avec des nuances de tons très appréciables. Un disque entre douceur et grosse énergie signé d’un maître de la scène jazz française actuelle. Cristal records. Spotify

Neil Cowley Trio – Spacebound Apes
Une production à mi-chemin entre le rock, le néo-classique et le jazz. Le pianiste Neil Cowley avec le contrebassiste Richard Sadler et le batteur Evan Jenkins donnent vie à un album bouleversant où il est question d’un voyage dans L’espace. HideInside Records. Spotify

Sun Ra – Singles
Strut Records n’a pas fait les choses à moitié avec ce triple CD regroupant les 45 Tours de Sun Ra sortis entre 1952-1961. 65 titres pour redécouvrir le roi du jazz cosmique et du Space-Bop. Immanquable ! Strut records. Spotify

Yussef Kamaal – Black Focus
Le duo Yussef Dayes et Kamaal Williams, inspiré par Herbie Hancock et le Mahavishnu Orchestra, délivre un album dominé par les claviers Rhodes, la bass et la batterie, dans un esprit jazz-funk 70’s très séduisant. Brownswood Recordings. Spotify

Misc – Misc
Le trio (piano, bass, batterie) Montréalais Misc (anciennement Trio Jérôme Beaulieu) en vedette pour un disque mêlant reprises (Blonde Redhead, James Blake…) et titres originaux. Du très bon son ! Facile à écouter. Bonsound Records. Spotify

Jeff Parker – The New Breed
Membre de groupe post-rock Tortoise,  Jeff Parker s’approprie les codes du jazz pour mieux les transcender. Il délivre un album qui rappellera par certains aspects l’univers du Miles Davis des années 80 avec un mélange subtil de samples et de sonorités électroniques. International Anthem Recording Co. Spotify

 

Minimal Orchestra – Laïka’s Take Off
Après son très bel album solo, Tom Terrien revient en duo avec Pierre-Jean Trouette au sein de Minimal Orchestra pour un disque de jazz fusion ludique avec des réminiscences 70’s évidentes. Iot Records. Spotify

TaxiWars – Fever
Du jazz-rock chanté qui tabasse avec le collectif TaxiWars où l’on retrouve le chanteur Tom Barman de dEUS. Un jazz festif et énergique qui sait aussi se faire doux et délicat quand il le faut. Decca Records France. Spotify

Donny McCaslin – Beyond Now
Le saxophone sur le dernier album de Bowie, c’est lui. Une particularité qui ne suffit pas forcément à se faire un nom mais qui peut contribuer à faire connaitre le style de ce garçon, entre rock sombre, jazz et musiques électroniques. Motema. Spotify

Azymuth – Fênix
Le jazz-funk des brésiliens d’Azymuth fait encore des merveilles. Ce groupe formé il y a près de 45 ans sonne 70’s comme jamais dans cette production groovy avec piano Rhodes gourmands, bass bien ronde et percussions à l’avenant. Un régal ! Far Out Recordings. Spotify

Suzanne Vega – Lover, Beloved: Songs From An Evening With Carson McCullers
La douce Suzanne Vega de retour avec un album tiré d’un spectacle théâtral consacré à l’auteur Carson McCullers, comme un grand pont entre le son jazz du Sud des États-Unis et celui d’un Jazz club new yorkais. Cooking Vinyl. Spotify

Anne Paceo – Circles
Un disque qui réconcilie les amateurs de Jazz avec les grands curieux de la chose Pop, quelque part entre Portishead, Sigur Ros et Efterklang. Laborie Jazz. Spotify

Raphaël Imbert & Co – Music Is My Home
Un grand espace de liberté où l’on croise les ambiances créoles et celle d’un Mississippi fantasmé. Jazz Village. Spotify

Tord Gustavsen – What Was Said
Il ne pourrait y avoir d’année Jazz sans l’indispensable Label ECM. On avait quitté Tord Gustavsen en trio avec Restored Returned. Avec What Was Said, il nous invite à une alliance entre liturgie nordique et chants afghans pour une musique à l’esprit grand ouvert sur la rencontre. ECM. Youtube

Emile Parisien Quintet – Sfumato
Un beau disque de jazz moderne à la fois accessible, aventureux et sensuel. Rarement un disque aura t’il aussi bien porter son nom tant il se dégage une impression de vapeurs douces et sombres de ce nouvel opus. ACT/Harmonia Mundi. youtube

Ibrahim Maalouf – Dans Les Forets de Sibérie (Musique du film)
Comme quoi on peut être vendeur sans pour autant perdre une once d’identité. Ibrahim Maalouf prouve haut la main son talent de pointilliste avec cette belle B.O d’une adaptation réussie du roman de Sylvain Tesson. Du jazz presqu’inoffensif tant il est doux pour les oreilles.. Mister Productions. Spotify

One thought on “20 albums de jazz à retenir pour 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *