Groenland Vertigo – Hervé Tanquerelle

En 2011, Hervé Tanquerelle a participé durant trois semaines à une expédition au Groenland. De cette aventure aux longs cours il a imaginé un récit plein d’aventure et de clins d’œil à l’univers de Tintin.

Groenland Vertigo image - casterman

Georges, double d’Hervé Tanquerelle, un auteur de BD à cours d’idée, incapable de dessiner quoi que ce soit accepte un jour l’invitation d’un de ses amis danois pour qui il a adapté ses aventures acritiques, pour partir en expédition sur un grand voilier direction le Groenland en compagnie d’un groupe d’artistes et de scientifiques. Le but de cette expédition : mettre en place installation afin de dénoncer l’exploitation de zones naturelles de la région par les lobbies pétroliers.
Une aventure qui s’annonce bien périlleuse et pleine de rebondissements pour celui qui ne parle pas un mot de danois qui n’est jamais allé bien plus bien loin que Paris.

Groenland Vertigo image - castermanCe récit inspiré par la véritable expédition à laquelle a participé Hervé Tanquerelle en 2011 est né d’une frustration, celle de ne pas avoir vécu totalement cette expédition à cause de la barrière de la langue et de ce fait n’a pas permis à l’auteur de La Communauté (immense BD !) d’aller au fond des choses et d’avoir un récit suffisamment épais pour pouvoir le retranscrire en bande dessinée. Quelques années plus tard, poussé par ses amis Gwen de Bonneval et Brüno, Tanquerelle décide finalement de d’imaginer une fiction à partir de ses souvenirs de voyage. Mais la vraie bonne idée est surtout d’avoir réussi à truffer cette BD de références à l’univers d’Hergé avec un graphisme et un lettrage qui rappelle évidement les albums de Tintin, mais aussi des personnages et des situations qui sont des références directes à quelques aventures du petit héros belge, notamment L’étoile Mystérieuse, influences numéro 1 pour ce Groenland vertigo.

La place du héros, auquel on s’identifie très vite, les personnages à double face, les péripéties, l’humour les couleurs vives d’Isabelle Merlet, les décors, tout ici est réuni pour faire de cette bande dessinée une lecture agréable destinée aux 7 à 77 ans, mais à laquelle il manque peut-être quelques vrais méchants au casting et une intrigue un peu plus dense pour en faire un incontournable de 2017. Malgré tout Groenland vertigo reste une lecture fortement recommandée !

Benoit RICHARD

Groenland Vertigo
Scénario : Hervé Tanquerelle
Dessin : Hervé Tanquerelle
Mise en couleur : Isabelle Merlet
Editeru : Casterman
104 pages couleurs – 19,00 €

Groenland Vertigo extrait :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *